:: Connexion Opérateur [pour saisie] ::
Base des Epaves archéologiques de Méditerannée :: Fiches archéologiques :: Fiches des épaves antiques :: Saint-Gervais 3
Saint-Gervais 3

Informations fiche
Fiche saisie par : Max Guérout
Date d'ajout : 28-09-2005
Date de mise à jour :26-05-2008

Le Navire
Amphore Dressel 20, n°3
Crédit photo: Philippe Foliot
Amphore Dressel 20, n°9 - Inscription
Crédit photo: Philippe Foliot
Caractéristiques
Construction
Administration
Equipage
Chargement
Voyage
Naufrage

Archéologie
Site
Nom et/ou n° du site archéologique:Saint-Gervais 3
Date de découverte du site :1978
Nom de l'inventeur:Melle D. Quaini
Localisation du site (Pays):France
Localisation du site (Zone):Golfe de Fos - Anse Saint-Gervais
Latitude:43 ° 25' .. N
Longitude:4° 56' .. E
Géolocalisation
La géolocalisation est en cours de développement...
Localisation sur la carte:
Profondeur:4 m
Vestiges apparents avant intervention:Fragments d'amphores.
Fouille
Nature et date des interventions:Sondage urgent 1978 - 1979
Fouille programmée 1983 - 1986
Nom du responsable:Bernard Liou
Jean- Marie Gassend
Identification du site
Datation et moyens utilisés :149 - 154 après J.-C. - marques peintes sur les amphores.
Eléments ayant contribués à l’identification:Amphores à huile Dressel 20
Origine (contexte culturel):Les inscriptions peintes tituli picti sur les Dressel 20 ont permis de déterminer à la fois l'origine de l'huile (Astigi en Bétique) et la datation ; les amphores gauloises laissent supposer une escale en Narbonnaise.
Restitution du navire
Longueur conservée/restituée de la quille:Conservée : 12,50 m
Longueur totale conservée/restituée:Conservée : 14,70 m.
Longueur de tête en tête restituée : 17 m
Largeur conservée/restituée:Conservée : 6,80 m
Restituée : 7,54 m
Creux restitué:2,80 m
Tonnage restitué : environ 80 tonnes métriques.
Essences de bois identifiées:Pin d'Alep (quille, bordé), noyer, érable, orme, pin d'Alep, pin maritime, pin sylvestre (membrure).
Principe de construction:Le procédé de construction pourrait être mixte, les 6 premières virures de bordé ayant été posés, la varangue a été brochée, puis de nouveau le bordé en premier.
Courte description des structures:Cinquante cinq membrures (13 x 15 cm) alternant varangues et demi couples ont été conservées.
Les virures de bordé (18 conservées à tribord) (20 à 30 x 3,5 à 4,5 cm) assemblées par le systême classique de languettes introduites dans des mortaises pratiquées dans l'épaisseur des virures et fixées par des chevilles.
Vaigres fixes ou serres sont clouées sur le dos des membrures.
La carlingue (long 10,5 m, large de 47 cm et épaisse de 27 cm) repose sur deux carlingots qui assurent la liaison entre la carlingue et la membrure.
Massif d'emplanture (long de 4,8 m, et large de 38 cm pour 21 cm d'épaisseur) fixé sur la carlingue par un systême de languettes verticales et de mortaises.
Mobilier archéologique
Inventaire des objets : matériel fixe d’armement:Pompe d'épuisement.
Inventaire des objets : objets personnels:Trois chaudrons en cuivre à anse de bois.
Une assiette de céramique sigillée claire type A.
Inventaire des objets : cargaison:Etant donné le faible fond et la proximité du port, il est assuré que la cargaison initiale a été récupérée.
Amphores à huile Dressel 20 (fragment d'au moins 43 amphores), chaque amphore porte le plus souvent : une estampille sur les anses (marque de fabrique des amphores) :
L.S.A.R, Q.I.AL, QIMFN,
quatre inscriptions peintes distinctes :
poids en livres de l'amphore vide (moyenne 89 soit 29,15 kg)
nom du marchand (mercator), L.ANTONI APAPHRODITI (L. Antonius Epaphroditus), ANTONIOR MELISSI ET PEREG (Antonius Melissus et Antonius Peregrinus)
poids en livre de l'huile contenue (moyenne 203 soit 74,05 l)
nom de l'acheteur, Herac, Primus
Amphores Beltram II B (fragments de 6 amphores) contenant soit du vin soit des sauces ou des conserves de poisson.
Amphores Dressel 14 (fragments d'une amphore)
Amphores vinaires de Gaule méridionale forme G4 (fragments de 13 amphores) contenant probablement du vin poissé (picatum)
11 unguentaria entiers (flacons de verre).
Synthèse des apports de la fouille:Les amphores Dressel 20 sont d'une grande richesse épigraphique, elles appartiennent à un site homogène et n'étant pas inédites elles permettent pour la première fois de faire le lien entre une cargaison en cours d'acheminement et le même type d'amphore trouvé sur le Mont Testaccio à Rome.

Références
Publications:- Liou, Bernard, Gassend Jean-Marie, L'épave Saint-Gervais 3 à Fos-sur-mer (milieu du Ier siècle AP. J.C.), Inscriptions peintes sur amphores de Bétique. Vestiges de la coque, dans Archaeonautica, 1990, n°10, p. 157-264.