Voir les dessins des élèves de Semoy

"Actu" du forum

  • Le n° 287 (juillet 2017) du Chasse-Marée, a publié un article consacré au naufrage de l'Utile sur l'île de Tromelin et à ses conséquences. Intitulé :"Tromelin, le naufrage d'une conscience" , l'article rédigé par Nathalie Couilloud est...
  • L'inauguration de l'exposition "Tromelin, l'île des esclaves oubliés" a eu lieu comme prévu le 15 juin 2017 au Musée Basque de Bayonne. A cette occasion, Jacques Battesti, attaché de conservation et chargé de l'installation de l'exposition a...
  • L'exposition, "Tromelin, l'île des esclaves oubliés" fait escale à Bayonne du 15 juin au 5 novembre 2017. A cette occasion l'accent a été mis sur la construction et l'armement de l'Utile à Bayonne. Le bulletin des Amis du Musée Basque publie...
  • Par sebastien
    Posté le 01 Jui 2017
    Le site du GRAN est à présent dans une phase de refonte tant sur le plan de la navigation que sur les thématiques proposées (nouvelles et remaniées). Dans un premier temps, certaines sections du site seront déplacées et peuvent...
  • Par max
    Posté le 17 Mai 2017
    Nous avons été contacté par Madame Catherine Tardivel-Lacombe qui est la fille de Marc jouanny, l'un des techniciens qui a participé à l'installation de la station météo de Tromelin en 1954 et en fut le premier responsable. Madame Tardivel...
  • Par max
    Posté le 17 Mai 2017
    A l'occasion de l'installation au Musée Basque de Bayonne de l'exposition "Tromelin, l'île des esclaves oubliés", le Bulletin du musée Basque (BMB) publie dans son n°188 qui va paraître le 15 juin à l'occasion de l'inauguration, un article de...

Le carnet de la mission 2013 [ordre chronologique inversé]


8 septembre 2013

C’est dimanche, le troisième dimanche de notre mission. Le dimanche, rien n’est pareil (voir fig. n°1), lever à discrétion, activités libres (dans la mesure de la réglementation de la réserve naturelle, de la bonne séance et du raisonnable) et surtout Max, qui laisse la main pour le journal… 

Vous l’attendiez tous, la voilà : l’édition spéciale du dimanche. Aujourd’hui c’est moi, Thomas, qui m’y colle.

Tout d’abord la météo :
il fait beau, pas trop chaud, du vent, le ciel est bien couvert et la mer est bonne mais agitée. Bref, ce n’est pas pire que d’habitude, mais nous avons connu mieux pour un dimanche.

Le soleil s’est levé avant moi, soit avant 7h00. Il se couchera également avant…

La marée basse est à 9h07, 0,16 m de hauteur et 0,53 m de marnage (Marées pour le Port de la Pointe des Galets - La Réunion - en heure locale, mais ça marche à peu près aussi pour Tromelin)[1].

Max en profite pour aller prendre des infos sur l’épave du Sud de l’île.

Bon, je ne vais pas vous parler d’archéologie, ni de naufrage, hé, c’est dimanche !!! Et puis vous savez presque tout sur cette épave. Enfin, ce que nous, nous en savons… Reportez vous aux précédentes éditions du journal quotidien[2] , ou aux prochaines…

Nous en avons aussi profité pour ramasser une partie de ce que la mer ne veut pas, mais qui n’a rien à faire sur le rivage : bouteilles en plastique, brosses à dents en plastique, chaussures en plastique, briquets en plastique, jouets en plastique, bouchons en plastique, cordages en plastique, stylos en plastique, etc. en plastique.

8h45, le transport en commun commandé par le chef de station embarque les éco-volontaires armés de poubelles de 200 litres, chapeau sur la tête, direction le Sud.
Très bonne récolte, la remorque est pleine de déchets qui seront triés puis évacués vers La Réunion via le Marion Dufresne.

Midi, barbecue et sieste à discrétion…

J’en profite pour vous présenter les Zommes de l’ombre (los hombres de los ombres - voir fig. n°2), ceux qui sans qui notre mission ne serait pas pareille. Zizou (responsable des saveurs exotiques), Patrick et Jean-Michel (les kréyol de l’étape) et Simon (représentant l’État français sur ce petit bout de caillou, mais pas que, c’est aussi lui le responsable de tous, de tout et du reste aussi). 

Fin d’après midi sportive (voir fig. 3).

Bon, du fait du vent, le seul sport praticable à Tromelin est la pétanque… Il y a des champions, mais suffisamment ouverts (et avisés) pour permettre même aux moins aguerris de remporter des parties. Je ne vous révèlerai pas le score :

« ce qui se passe à Tromelin reste à Tromelin » (Simon, 2013). 

Bonne fin de semaine et à lundi pour une nouvelle édition du journal quotidien…

Thomas Romon


[1]  Cf. Notes bibliographiques - juste après
[2] idem
 

Notes bibliographiques

Horaires des marées : http://www.keskeces.com

Journal quotidien de la mission Utile, les esclaves oubliés - 2006, 2008, 2010 et 2013 : http://www.archeonavale.org

Pétanque extrême - Edition Cékoissa, Tromelin 2013 (en particulier le chapitre sur le jeu par grand vent à proximité d’un terrain d’aviation à usage militaire).

Simon, 2013, Discours de bienvenue à l’île de Tromelin, Terres Australes et Antarctiques Françaises, à paraître.