Voir les dessins des élèves de Semoy

"Actu" du forum

  • Vous trouverez en pièce jointe la réponse que M. B. David, Président du Muséum .national d'histoire naturelle, nous a adressée en réponse à notre lettre du 21 février 2019. Nous sommes très heureux de cette mise au...
  • Par max
    Posté le 05 Mar 2019
    Présentée par Stéphanie Gallet, RCF a diffusé lundi 4 mars l'interview : Max Guérout et l'exposition "Tromelin, l'île des esclaves oubliés" MG
  • Par max
    Posté le 25 Fév 2019
    Béziers, le 21 février 2019 M. Bruno David Président du muséum national d’histoire naturelle 57 Rue Cuvier, 75005 Paris Monsieur le Président, votre...
  • L'Advisory Council of Underwater Archaeology (ACUA) vient de publier un article faisant le bilan des recherches effectuées en baie de Saint-Pierre (Martinique) : Guibert Guérout Serra 2018 : GUIBERT (Jean-Sébastien), GUEROUT (Max), SERRA...
  • Le 15 novembre 2018, Joë est intervenu devant une classe de première du Lycée Alexis de Tocqueville à Cherbourg, pour parler de l'histoire des "esclaves oubliés" et des missions archéologiques effectuées à Tromelin . Parmi une vingtaine de...
  • Le Musée du Louvre présente du 26 septembre 2018 au 1er juillet 2019, une exposition intitulée : L'archéologie en bulles. Cette exposition présente deux des planches de la BD que Sylvain Savoia a consacré à la fouille de Tromelin (Chapitre :...


Le carnet de la mission 2013 [ordre chronologique inversé]


3 septembre 2013
Max trouve la cuillère du jourSchéma de la cuillère trouvéeAutres cuillères trouvées en 2008


Grâce à l’intervention de Catherine Decelle, qui suit nos tribulations depuis 2006, Marie Vannier, professeur d’Histoire-Géographie au collège Lougnon au Guillaume, à la Réunion, nous annonce, dans un message reçu hier soir, que quatre classes de quatrième souhaitent suivre notre mission. Nous attendons avec impatience les réflexions et les questions des enfants.

Sur le chantier, chacun s’active, grattant et balayant consciencieusement son petit secteur d’un mètre carré, le plus souvent des ossements d’oiseaux, de tortues ou des arêtes de poissons sont recueillis directement ou après tamisage, on trouve une quantité importante d’objets en fer : clous de toutes tailles, broches et fer plat, mais aussi en plomb ou en cuivre.

Cependant, depuis le début de la fouille aucun ustensile ayant servi à la vie quotidienne n’avait été retrouvé.

Pourtant, en fin de matinée, l’une des fameuses cuillères en cuivre est découverte à la partie inférieure de la couche archéologique, donc perdue ou oubliée assez tôt au cours du séjour des naufragés.
Elle est identique, dans sa conception, à celle des 16 cuillères qui furent trouvées en 2008, dans la « cuisine », bien rangées à droite de la porte d’entrée.
L’intérêt de ces cuillères est qu’elles ont été fabriquées par les esclaves malgaches.
Notre certitude découle de la découverte de l’empreinte d’une cuillère découpée dans une plaque de cuivre, mais aussi d’un raté de fabrication.
Leur conception est ingénieuse car, outre le cuilleron (la partie ronde), l’amorce du manche est munie de deux ailes qui seront repliées sur un morceau de bois qui servira de manche.

La fin d’après midi se déroule sous la pluie, le ciel couvert depuis le matin se transforme en ligne de grains qui arrosent copieusement les alentours et parfois l’île de Tromelin.


Max Guérout