Voir les dessins des élèves de Semoy

"Actu" du forum

  • L'exposition "les esclaves oubliés de Tromelin", a été présentée à l'Université de Perpignan (UPVD) du 28 novembre 2020 au 3 mai 2021. A l'initiative de la Fondation UPVD, une vidéo de présentation a été réalisée. Lien : ...
  • Le journal du soir (19/20) du 3 mars 2021 de France 3 Languedoc Roussillon évoque les recherches du GRAN en baie d'Aigues Mortes (Programme Grau de Melgueil). Suivre le lien suivant, le sujet se trouve à la minute 14 France 3 M.G.
  • Par max
    Posté le 11 Fév 2021
    La Société archéologique littéraire et scientifique de Béziers, présente sur son site Internet une conférence filmée de Max Guérout concernant l'histoire de l'aviso Sphinx connu pour avoir remorqué d'Alexandrie au Havre l'allège...
  • Par max
    Posté le 03 Sep 2020
    Ci-joint le programme de l'exposition "Tromelin - L'île aux esclaves oubliés" présenté à la Médiathèque Béziers -Méditerranée.
  • A l'occasion de la 15ème journée des mémoires de la traite et de l'esclavage, le Musée de l'homme revient sur l'exposition : "Les esclaves oubliés de...
  • Le Dr. Felipe Castro gère une base de données comportant un répertoire de près de 1000 épaves : THE NAUTICAL ARCHAEOLOGY DIGITAL LIBRARY à l'adresse : https://nadl.tamu.edu/ La fiche concernant l'épave de la Lomellina est consultable à...

Le carnet de la mission 2013 [ordre chronologique inversé]


23 août 2013
Plaque commémorative en hommage aux esclaves oubliésTravail dans le deuxième sondage du second site


La nuit a été magnifique, la Lune qui commence à décroître est très lumineuse et fait resplendir le sable. On ne se lasse pas d’avoir la possibilité de contempler le ciel sans aucune lumière parasite.

Le programme de la journée est maintenant bien réglé : réveil à 06 h 00, petit déjeuner à 06 h 30, briefing à 7 h 00, début du travail à 07 h 30. 

Ces horaires matinaux, courants à La Réunion, permettent de travailler avant les heures chaudes de la matinée.

Pour ne pas risquer de l’endommager, nous démontons la stèle commémorative inaugurée en avril dernier par Victorin Lurel, le ministre des outre-mer.

Sur le site principal, nous commençons à mieux comprendre les désordres causés par les travaux d’installation de la station météo en 1954.
L’éolienne reposait sur une dalle de béton. Bien que cette dalle n’empiète pas sur l’un des bâtiments construits par les naufragés, les blocs de corail prélevés sur l’un des murs du bâtiment, que nous avons commencé à étudier, ont servi à consolider les fondations.
Toutefois, si le mur d’enceinte a presque complètement disparu, les lourdes plaques de « beach-rock », disposées verticalement à la base de ce dernier ont été laissées en place, nous permettant de connaître l’emprise au sol du bâtiment.

Sur le second site d’habitat, un deuxième sondage, mesurant huit mètres par un mètre, a été amorcé à l’aide de la pelle mécanique ne donnant malheureusement à nouveau rien.

Max Guérout