Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Les questions de Semoy:: 3ème volée.

Les réponses à la 3ème volée. 25 Sep 2013 15:12 #7743

  • sebastien
  • Portrait de sebastien
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 79
Bonjour,

vos nouvelles questions croisent les réponses apportées par Max :-)

1 - Ca a l'air passionnant d'être archéologue, mais il faut savoir beaucoup de choses?
Il faut considérer deux choses. D’un côté, les techniques de fouille qui, en archéologie terrestre, sont spécifiques et nécessitent un apprentissage, en particulier ce qui concerne l’analyse des sédiments et la stratigraphie. D’autre part, les connaissances générales qui varient en fonction des périodes sur lesquelles nous travaillons, car on trouve et on comprend mieux ce que l’on connaît bien.
Pour le reste, il faut du bon sens et une grande humilité devant les observations.


2 - Pour trouver les tombes ne faut-il pas creuser plus profond que ce que vous creusez d’habitude ?
Nous n’avons pas trouvé de tombes et nous n’avons pas d’information sur les techniques funéraires employées. Il semble cependant peu probable que les tombes aient été creusées dans le sol primitif qui est très dur.

3 - Si vous faisiez une découverte extraordinaire les derniers jours, pourriez-vous envisager de différer votre départ?
Il n’est pas possible de modifier les dates de notre séjour, à la fois pour raisons personnelles des participants mais surtout pour un grand nombre de problèmes pratiques. Par exemple les avions de l’armée de l’air qui assurent le passage de Tromelin à la Réunion n’assurent des rotations qu’entre 45 et 60 jours.

4 - Pourquoi êtes-vous partis en août au lieu de partir en novembre comme les missions précédentes?
En raison de la disponibilité des moyens de transport.

5 - Quels sont les témoignages de présence des autres bateaux naufragés et quelle était la taille de ces bateaux?
Nous avons connaissance de deux autres naufrages. Le premier est celui l’Athiet Rahamon un trois mâts de 784 tonnes transportant du sucre, naufragé le 27 novembre 1867 dans le sud-est de l’île. Nous l’avons identifié à partir des objets trouvés à terre et avons reconstitué son histoire. Le second s’est produit dans le Sud-Ouest de l’île, mais nous ne l’avons pas identifié.


6 - Avez-vous compris pourquoi il y a une ouverture à l'Ouest?
Si cette ouverture existe, elle est relativement étroite. Les habitats regroupés forment un ensemble assez vaste et, pour ne pas avoir à en faire tout le tour pour entrer, on imagine qu’il y avait au moins deux entrées, l’une à l’Est et l’autre à l’Ouest.

7 - Pouvez-vous publier une photo d'un briquet? (Pour qu'on en comprenne mieux le fonctionnement)
Nous allons mettre une photo de briquet dans le journal. C’est un simple anneau de fer plus ou moins grand que l’on passe autour de deux ou trois doigts, avec lequel on frappe un silex.

8 - Qu'est-ce qu'un croc de palan de mise en batterie du canon?
Les canons sont mis en batterie devant un sabord. Pour les charger par la bouche, il faut les reculer. Le chargement effectué il faut mettre le canon en batterie et l’avancer. On utilise pour cela deux palans comportant deux poulies (un de chaque côté du canon). Ces palans sont crochés à deux anneaux fixés sur l’affût du canon au moyen de ces fameux crocs.

9 - Le morceau de poterie vient-il bien de l'Utile?
Oui, il s’agit d’une porcelaine chinoise dont l’usage est courant sur les navires de la Compagnie des Indes.

10 - Est-ce qu'il arrive que l'un d'entre vous appelle tous les autres à la rescousse quand il a le sentiment d'avoir fait une découverte extraordinaire ?
Oui bien sûr, nous partageons toutes les joies de ce genre.

11 - Arrive-t-il que vous soyez en désaccord au moment du briefing ? Ou sur l'interprétation des découvertes ?
Par définition le briefing, s’il donne lieu à des discussions, se termine toujours par une décision du chef de chantier. Par contre, nous pouvons avoir des interprétations différentes et nous en discutons souvent. C’est souvent le cas cette année où il manque beaucoup de pièces au puzzle du fait de la destruction de certains éléments.

12 - Comment expliquer que les oiseaux qui colonisent l'île aujourd'hui, ne soient pas les mêmes qu'au 17ème siècle ?
Les oiseaux peuvent migrer pour une raison ou une autre et s’installer ailleurs, d’autres prennent alors leur place.
La ligne droite n'est pas forcément le trajet le plus direct
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Les questions de Semoy:: 3ème volée. 21 Sep 2013 11:45 #7740

  • Jean-Michel Forhan
  • Portrait de Jean-Michel Forhan
Bonjour à tous,

Cette semaine, le flot des questions s'est ralenti: la principale question qui nous préoccupe (et qui doit préoccuper la mission sans doute), c'est: vont-ils faire une découverte essentielle qui justifierait une prolongation des fouilles sur une autre campagne? ou faudra-t-il un moment se contenter de ce que l'on sait déjà et que l'on a compris de ce qu'a été le quotidien des courageux Malgaches?

La curiosité est néanmoins de mise, chaque soir, de savoir si la compréhension de ces 15 années d'oubli a pu avancer de façon substantielle...

Concernant, notre connexion, nous avons, pour la première fois vendredi, pu observer vos photos magnifiques sur le grand écran du TBI: notre connexion est enfin rétablie. La panne venait du fait que notre personnel de ménage fait un grand nettoyage durant l'été et que, parce que je ne connaissais pas le schéma de branchement, j'ai simplement mal reconnecté les câbles réseau...

Dans le même temps, je sais aujourd'hui (parce que j'ai réuni les parents jeudi soir) que toutes les 30 familles vous reçoivent désormais à domicile. Et il n'y a pas que les enfants qui lisent le journal de bord: j'ai cru comprendre que certains parents (voire grands-parents) sont fidèles à votre gazette quotidienne.
Comme ils liront les questions qui suivent, je les encourage à réagir à leur gré sur le forum et même à poser des questions qu'on n'aurait pas posées...

Je vous envoie d'autres dessins achevés cette semaine et vous pouvez publier ceux que bons vous semble...

Voici les questions élaborées en classe:


D'abord une remarque :

Nous sommes d'accord à la grande majorité que tu choisisses un dessin pour le publier dans le journal.

Les questions :

1/ ça a l'air passionnant d'être archéologue, mais il faut savoir beaucoup de choses?

2/ Pour trouver les tombes ne faut-il pas creuser plus profond que ce que vous creusez d habitude.

3/ Si vous faisiez une découverte extraordinaire les derniers jours, pourriez-vous envisager de différer votre départ?

4/ Pourquoi êtes-vous partis en août au lieu de partir en novembre comme les missions précédentes?

5/ Quels sont les témoignages de présence des autres bateaux naufragés et quelle était la taille de ces bateaux?.

6/ Avez-vous compris pourquoi il y a une ouverture à l'ouest?

7/ Pouvez-vous publier une photo d'un briquet? (Pour qu'on en comprenne mieux le fonctionnement)

8/ Qu'est-ce qu'un croc de palan de mise en batterie du canon?

9/ Le moreau de poterie vient-il bien de l'Utile?

J'en ajoute 3 autres, personnelles :

10/ Est-ce qu'il arrive que l'un d'entre vous appelle tous les autres à la rescousse quand il a le sentiment d'avoir fait une découverte extraordinaire ?

11/ Arrive-t-il que vous soyez en désaccord au moment du briefing ? Ou sur l'interprétation des découvertes ?

12/ Comment expliquer que les oiseaux qui colonisent l'ile aujourd'hui, ne soient pas les mêmes qu'au 17ème siècle ?

Avec tous nos encouragements pour les 2 semaines à venir et nos espoirs de pleins succès!!

Jean-Michel
Pièces jointes :
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.