Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Section destinées aux échanges entre les élèves, l'encadrement scolaire et les membres de l'équipe présente sur Tromelin.

SUJET : Réponse aux élèves de St-Philippe

Réponse aux élèves de St-Philippe 17 Oct 2013 11:02 #7750

  • sebastien
  • Portrait de sebastien
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 79
Un courrier qui est passé au travers des mails reçus, voici en ligne les réponses qui ont été apportées par Max.

Bonjour,
Merci de votre intérêt pour notre travail et pour l’histoire des oubliés de Tromelin. Vous trouverez ci-après les réponses à vos questions.

1 - Pourquoi n'est-il resté que des femmes à la fin ?
Les derniers hommes (trois) sont partis quatre mois avant le sauvetage final. Pendant une douzaine d’années, il semble être resté 3 hommes et 10 femmes ; sans doute les femmes sont-elles plus résistantes.

2 - Auriez-vous aimé rester plus longtemps pour poursuivre vos fouilles ?
45 jours est une durée suffisante pour beaucoup de raisons qui tiennent à la vie sur l’île, aux vies privées des participants, aux financements disponibles.

3 - Comment faites-vous pour choisir les endroits pour fouiller ?
Au tout début il a fallu un peu de chance et d’intuition, maintenant pour ce qui concerne les bâtiments c’est une suite logique à partir des éléments existants. Pour la recherche des tombes, c’est une couverture statistique du terrain.

4 - Finalement, avez-vous trouvé des sépultures ? Et le puits ?
Ni l’un ni l’autre. Si la découverte du puits ne nous aurait pas apporté beaucoup d’informations, il est dommage de ne pas avoir découvert les restes humains qui nous auraient, au contraire, apporté de nombreuses informations.

5 - Qu'avez-vous appris sur l'évolution psychologique des esclaves ?
Nous avons appris qu’ils avaient privilégié l’adaptation à leur environnement plutôt que le respect des habitudes et des traditions qui étaient les leurs, qu’ils avaient maîtrisé leur environnement et l’avaient modifié pour améliorer leurs conditions de vie.

6 - Est-ce que l'intoxication au plomb a été confirmée ?
Non, sans doute parce que les ossements analysés appartenaient à des naufragés morts précocement, sans avoir eu le temps d’être intoxiqués.

7 - Par rapport à l'époque du séjour des esclaves, quelles espèces animales et végétales ont disparu et apparu ?
Les sternes noires qui nichaient sur l’île ont été remplacées par les fous. Elles n’ont pas disparu pour autant, mais ont sans doute changé d’île. La patate à Durand encore observée en 1954 a disparu depuis, peut-être à cause de la présence de lapins sur l’île pendant une courte période.

8 - Y a-t-il eu des essais de culture de la part des naufragés ?
Difficile à savoir, par contre nous essayons cette année de savoir quels végétaux ils ont pu manger.

9 - Qu'avez-vous trouvé de plus intéressant lors de cette campagne de fouilles ? Si vous deviez faire un classement, quelle découverte viendrait en première place ?
Nous avons trouvé de nombreux outils qui démontrent la capacité manuelle et ouvrière des naufragés. Mais beaucoup plus émouvants sont de très modestes bijoux en cuivre qui montrent que les malgaches oubliés tentaient de reconstruire une forme de vie normale, malgré leur condition de subsistance éprouvante.

10 - Y a-t-il toujours des oiseaux et des tortues ?
Oui bien entendu, les oiseaux sont essentiellement des fous, les tortues viennent pondre avec une période de pointe en décembre et janvier.

11 - Le climat est-il agréable toute l'année ? Y a-t-il eu des changements brusques pendant votre séjour ?
Le climat est agréable quand on ne fait rien, mais faire un travail de terrassier sous le soleil est difficile. En fin d’année il fait plus chaud, en septembre il fait plus frais, mais il pleut plus souvent.

12 - Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?
Si j’y consacre l’essentiel de ma vie, ce n’est pourtant pas mon métier, mais c’est ma passion. J’ai un goût prononcé pour l’enquête (historique et/ou archéologique)

13 - Quelle découverte vous a le plus touché ?
Sans doute les bracelets et cette année une bague très modeste. Ils montrent que malgré leur isolement, malgré les difficultés de leur vie quotidienne, les naufragés avaient retrouvé une forme de vie normale.

14 - Une nouvelle campagne de fouille est-elle prévue ?
En principe non, car nous n’avons aucun nouvel indice nous permettant de chercher les tombes autrement qu’au hasard. Organiser une mission est un gros investissement financier, humain, et personnel. Cela ne peut pas s’organiser sans de bonnes raisons.

Notre salut amical aux élèves des classes de 5ème Flamboyant et Joli-Coeur et leurs professeurs.

Max Guérout
La ligne droite n'est pas forcément le trajet le plus direct
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.