Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Paul-Henri Nargeolet

Paul-Henri Nargeolet 24 Jui 2023 08:45 #50277

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 494
Paul-Henri Nargeolet, membre du GRAN, vient de disparaître le 18 juin dernier dans des circonstances dramatiques lors d’une plongée en sous-marin sur l’épave du Titanic.
Il fait partie de l’équipe de plongeurs de la Marine qui dès 1978, avant même la création du GRAN s’était constitué autour du Triton (Bâtiment d’intervention et d’expérimentation sous-marine), réunis par la passion pour la plongée, la pénétration sous la mer, l’archéologie sous-marine dont la flamme était entretenue par Philippe Tailliez.
Paul-Henri était responsable des engins de pénétration sous la mer du GISMER (Groupe d’intervention sous la mer) et à bord du Triton nous avions de nombreuses occasions de travailler à la mise à l’eau du sous-marin Griffon. Aussi lorsque sous l’impulsion du cinéaste sous-marin Christian Pétron, l’idée de faire nos premières armes en archéologie sous-marine à l’occasion d’un sondage sur l’épave de la Baleine coulée en 1710 à Port-Cros, il a naturellement participé à l’organisation matérielle de l’opération avec Norbert Compagnot et Pierre Brocot, un officier marinier plongeur démineur. Cette première expérience s’étant révélée fructueuse deux campagnes de fouilles furent réalisées au large de l’île du Levant sur l’épave du Slava Rossii en 1980 puis en 1981, auxquelles il participa activement.
Lorsque les années suivantes nous avons entrepris la fouille de l’épave de Villefranche-sur-mer plus tard identifiée comme la nave génoise Lomellina naufragée en 1516. Il participe à la campagne 1983.
C’est en 1984 qu’il nous informa de la découverte de l’épave de l’Alabama à Cherbourg et insista pour que le GRAN s’implique dans la fouille de cette épave.
Lorsqu’en 1988, nous avons organisé notre première campagne de fouille sur l’épave de l’Alabama, sous couvert d’une autre association : L’Association CSS Alabama, composée toutefois des mêmes membres que le GRAN, c’est lui qui depuis Toulon fit effectuer un essai d’embarquement du sous-marin Var S0 450 sur une gabarre de la Marine et transmit à Cherbourg les modifications à réaliser sur la gabarre la Fidèle qui mettra le sous-marin en œuvre sur l’épave de l’Alabama. Il participera ensuite aux plongées du sous-marin et aux plongées autonomes sur l’épave.
Embauché par l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER) en 1986, il sera chargé des sous-marins d'intervention profonde et nommé chef de mission des opérations de plongée du sous-marin Nautile sur l’épave du Titanic
C’est aussi au cours d’une plongée d’essai du Nautile qu’il découvrira en 1993 l’épave de la Lune au large de Toulon.
Le reste de son parcours restera pour l’essentiel axé sur les recherches autour de l’épave du Titanic. En 1999 il rejoint aux Etats-Unis la société RMS Titanic Inc. dont il sera directeur du programme des recherches sous-marines Il participe également en 2010 aux recherches de l’épave de l’A 330 d’Air France disparu au cours du vol Rio/Paris.
Notre dernière rencontre date de la fête du 40ème anniversaire du GRAN à La Seyne-sur-mer en octobre 2022.
Sa remarquable trajectoire personnelle a été fondée sur sa vaste expérience et sa capacité à entreprendre des opérations difficiles avec sang froid, lucidité et sens pratique.
M.G.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.