Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Lettre ouverte à M Bruno David

Lettre ouverte à M Bruno David 25 Fév 2019 09:55 #47499

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 463
Béziers, le 21 février 2019
M. Bruno David
Président du muséum national d’histoire naturelle
57 Rue Cuvier, 75005 Paris

Monsieur le Président,

votre allocution lors de l’inauguration de l’exposition « Tromelin, l’île des esclaves oubliés » a soulevé l’indignation d’une partie de l’assistance ; cela n’a pas dû vous échapper. En ignorant délibérément l’action du Groupe de recherche en archéologie navale (GRAN) dans la conception et la mise en œuvre du programme de recherche : « Tromelin, les esclaves oubliés » vous avez choqué ceux qui , le plus souvent bénévolement, ont œuvré pendant plus d’une douzaine d’années pour mener à bien une entreprise qui permet aujourd’hui au Musée de l’homme d’accueillir cette magnifique exposition.
Ne pas reconnaître les mérites d’autrui pour mieux mettre en avant les siens est certes une attitude qui n’est pas rare, mais elle m’a semblé particulièrement inopportune, sous la bannière d’un établissement qui porte le beau nom de « Musée de l’homme ».
Puisque vous semblez l’ignorer, je tiens à vous rappeler que ce programme de recherche a été conçu et donc porté dès son origine par le GRAN, qui a :
négocié les accords et signé les conventions avec les Ministères (Culture et Défense) et les diverses institutions (Préfecture de la Réunion, Terres Australes et Antarctiques Françaises, Météo France) ;
négocié et obtenu le financement des recherches historiques et archéologiques ;
mis sur pied l’organisation matérielle et logistiques des missions archéologiques sur l’île ;
constitué les équipes de fouille en négociant en particulier avec l’INRAP, l’Université de Tananarive et le gouvernement Mauricien et contribué à rassembler les chercheurs associés dont ceux de l’Université de Bordeaux et du Muséum national d’Histoire naturelle, de l’Université de Franche Comté….
obtenu le parrainage de l’UNESCO et du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage ;
effectué les recherches historiques, les recherches archéologiques sous-marines et contribué aux recherches archéologique terrestres sous la direction d’un archéologue détaché par l’INRAP, devenu en 2013 co-directeur du projet.
Le GRAN a également été le catalyseur de presque toutes les actions de mise en valeur du travail scientifique effectué en signant des contrats avec le producteur du film et certains des éditeurs. Pour ce qui concerne l’exposition itinérante que vous accueillez, le GRAN a reçu le concours décisif, technique et financier, du Musée d’histoire de Nantes, château des Ducs de Bretagne et de l’INRAP qui en ont été les coproducteurs.
J’ai attendu en vain que vous exprimiez des regrets, j’ai donc pris le parti de vous adresser cette lettre ouverte qui sera en ligne sur notre site internet.
Je vous prie d’accepter, Monsieur le Président, mes sincères salutations

Max Guérout
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.