Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : La Mer, la France et l'Amérique latine

La Mer, la France et l'Amérique latine 15 Fév 2006 05:33 #294

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 452
Reçu un ouvrage qui vient de paraître aux Presses Universitaires de la Sorbonne, dans la collection : Histoire Maritime, intitulé La Mer, la France et l'Amérique latine. Sous la direction de Christian Buchet et de Michel Vergé-Franceschi, il rassemble vingt deux contibutions traitant de toutes les facettes, dans le temps et dans l'espace, des relations entre la France et l'Amérique latine.
Texte de présentation de l'ouvrage :
"L’importance des menées commerciales et coloniales de la France dans l’espace Caraïbe, en Inde, en Asie, en Polynésie, en Afrique et en Amérique du Nord ont quelque peu occulté l’action des Français en Amérique Latine. Hormis notre Histoire guyanaise, seules quelques actions sporadiques, l’aventure de la France Antarctique de Villegagnon, de la France Équinoxiale de La Ravardière, la prise de Rio de Janeiro par Dugay-Trouin en 1711, encore le Brésil, la victoire d’Obligado en Argentine en novembre 1845…, viennent régulièrement à l’esprit de notre mémoire collective. Pourtant, et malgré le carcan protectionniste qui fut le sien au profit de nos îles de l’espace caraïbe, contrariant le développement attendu de part et d’autre au plan commercial, la France fut et demeure très présente en Amérique latine. Cette place, elle la doit à ces hommes et à ces femmes qui chacun dans son domaine surent tisser des liens d’amitiés et partager, le temps d’un instant, ou pour toute une vie, une destinée. Citons, pèle-mêle, les fortes personnalités, à l’aventure hors du commun, évoquées ici, Jean de Verrazane : le Christophe Colomb français, Raveneau de Lussan, le contre-amiral Abel Aubert Dupetit-Thouars et à tous ces hommes des « Stations navales », disséminés dans le temps et dans l’espace, au lieutenant de Vaisseau de Marguerye et à ses condisciples de la «Mission navale française» au Pérou qui contribuèrent à édifier l’École navale et la nouvelle marine péruvienne, à Cléonisse Cormier et aux sœurs de Picpus, à Anne-Marie Javouhey et aux sœurs de Saint-Joseph de Cluny, et à tous les religieux et religieuses partis sur les « paquebots de Jules Vernes », pour reprendre le titre de la communication d’Élisabeth Dufourcq, qui donnèrent le plus haut d’eux-mêmes. C’est à toutes ces femmes et ces hommes, à l’histoire par trop oubliée, que cet ouvrage se voulait de rendre hommage." http://pups.paris-sorbonne.fr/pages/aff_livre.php?Id=568[/url]
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.