Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : CANONS : ANGES ET AUTRES BOULETS

CANONS : ANGES ET AUTRES BOULETS 03 Mai 2012 07:08 #5714

  • Anonymous
  • Portrait de Anonymous
Merci pour vos recherches.
Je me souviens avoir vu à la TV, il n'y a pas si longtemps, une émission sur Tromelin au cours d'une mission archéologique. J'en ai retiré que le problème était de comprendre comment un groupe humain avait pu survivre pendant aussi longtemps dans cette ile dépourvue d'arbres et au format d'un mouchoir de poche.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

CANONS : ANGES ET AUTRES BOULETS 02 Mai 2012 23:07 #5704

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Merci de ce contact, nous avons retrouvé à Tromelin sur l'épave de l'Utile les t^tes en plomb de boulets fléaux (grape shot en anglais)qui sont aussi appelés anges.
Je ne manquerai pas de vous répondre concernant l'expression "un ange passe" si je trouve quelquechse.
M.G.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

CANONS : ANGES ET AUTRES BOULETS 02 Mai 2012 07:22 #5681

  • Anonymous
  • Portrait de Anonymous
Bonjour,

J'ai eu, en 2009, l'occasion de visiter à Nantes, l'exposition La Mer pour mémoire, qui avait pour sujet l'archéologie marine du littoral atlantique, qui m'a laissé un excellent souvenir.

J'ai retenu des propos de l'animateur de la visite guidée, au sujet de l'expression "Un ange passe...", d'abord que "l'ange" en question était, en fait, un boulet de canon fragmenté dont les éléments, articulés et reliés par une chaîne ou une barre métallique, étaient destinés à faire des dégâts importants dans les gréements, qu'ensuite et sans doute en raison du bruit caractéristique du projectile, les combattants marquaient alors un temps d'arrêt à son passage, probablement en raison du danger et pour en évaluer les graves conséquences à venir. Le guide y avait trouvé l'origine de l'expression dont s'agit.

Dans la documentation qu'on peut consulter en ligne, j'ai retrouvé la trace de l'existence de ce boulet - et de son nom - pour lequel tous les auteurs écrivent qu'il était en 2 parties ; celui que j'ai vu à l'exposition m'avait semblé être en quatre parties reliées entre elles, avec une sorte de présentation en "araignée", mais je peux me tromper sur ce point de détail ?

Je cherche donc, et ma préoccupation est résolument d'ordre littéraire, toute confirmation et toute référence qui conduiraient à un lien entre ce fameux boulet et l'explication entendue qui découlerait au sujet de l'expression "Un ange passe..." qui avait retenu toute mon attention.

Avec par avance mes remerciements.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.