Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Un canon de Remy de Halut au Venezuela

Un canon de Remy de Halut au Venezuela 19 Mai 2014 15:25 #8914

I wanted to inform that a piece (a Falcon) cast by Remy de Halut in 1552 for the Dutch town of Zierikzee, recovered off Kent in 2009, has recently published in the vol. 22 (2010) of the Journal of the Ordnance Society by D. McElvogue, pp. 17-22.
At present I have listed at least 13 surviving pieces produced by this founder, in addicion to some I found recorded in Genoese and Sicilian 16th-17th century inventories.

Gianni Ridella
Le sujet a été verrouillé.

Un canon de Remy de Halut au Venezuela 10 Fév 2010 12:49 #1130

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Cher Monsieur Guérout,
Quel dommage que cette pièce ait disparu. Je crois qu'il s´agissait d´une demi-couleuvrine d'un poix d´environ 1.170 kg. A part les pièces de de Halut que vous mentionnéz, il y a encore trois belles pieces de lui au Museu Militar à Lisbonne. Des pièces en Espagne, une à été transferé au musée à Santa Cruz de Teneriffe, l´autre se trouve au Museo del Ejército à Madrid.
Cordialement
Dr. Bernhard Roosens
Le sujet a été verrouillé.

Un canon de Remy de Halut au Venezuela 10 Fév 2010 12:48 #1129

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Cher Docteur Roosens,
Très heureux que les informations données sur notre forum soient parvenues jusqu’à vous.
J’ai résumé dans le texte ci-dessus, quelques informations sur les canons de Remy de Halut. Le canon trouvé au Venezuela a malheureusement été volé et vendu à des particuliers. Les photos mises en ligne ont été prises par Carlos Vikerman, un journaliste avec qui nous sommes en relation depuis de nombreuses années. Vous pouvez trouver des informations sur Internet, le lieu de découverte s’appelle La Sabana.
Cordialement.
Max Guérout
Le sujet a été verrouillé.

Un canon de Remy de Halut au Venezuela 10 Fév 2010 12:45 #1128

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Comme historien je m´intéresse depuis lontemps aux sources historiques concernant les fondeurs d´artillerie dans les anciens Pays-Bas au 16e siècle. Comme je prepare une nouvelle publication sur ce sujet, je vous serais très reconnaissant si vous pouviez me faire savoir si cette pièce existe toujours et où elle se trouve aujourdhui. Où pourrais-je trouver de bonnes photos et les données techniques concernant cette pièce?
En vous remerciant d´avance,
Dr. Bernhard Roosens
Rüstkammer, Staatliche Kunstsammlungen Dresden
Le sujet a été verrouillé.

Un canon de Remy de Halut au Venezuela 30 Juil 2007 01:31 #519

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Des pêcheurs venezueliens ont trouvé il y a peu plusieurs canons de bronze. L'un d'eux a été fondu par Remy de Halut, fondeur de Charles Quint. Voci la courte étude réalisée à partir d'informations fragmentaires et de quelques photos qui nous sont parvenues.



Ce canon porte sur la plate-bande de culasse deux inscriptions qui permettent de le situer :
En avant :
OPUS * REMIGY * DE * HALUT * MECLINIEN
ŒUVRE DE REMY DE HALUT DE MALINES, en néerlandais Malines se dit Mechelen, en latin : Malinois se dit Mechlinien.
En arrière
ANNO 1 5 5 3 les deux chiffres 5 n’étant pas très net.

Remy de Halut fils de Jean de Halut prit la direction de la fonderie de Malines à l’occasion de son mariage le 7 juin 1736 avec Hedwige van den Nieuwenhuyse, la veuve de Hans Poppenruyter qui était fondeur du roi et avait également fondu de nombreux canons pour Henri VIII.
Né à Braine-le-Château, il était vicomte de Bergues et capitaine du régiment de Philippe de Montmorency ; il mourra en 1568.
Il obtint de Charles Quint le titre de « fondeur de canons de l’Empereur » et obtint toutes les commandes officielles de l’empereur de 1538 à 1556. En temps de guerre pour répondre à la demande il fut aidé par plusieurs autres fondeurs de la région. Le canon a donc été fondu pendant cette période.
A partir de 1555 il travaille aussi pour Philippe II, qui accède au trône d’Espagne, le canon de la Tour de Londres (n° XIX 304) porte les inscriptions suivantes : Les armes couronnées de Philippe II et Marie, dans un cartouche : « PHILIPPUS REX » sur la plate bande de culasse : « OPUS REMIGY DE HALUT » et « ANNO 1555 »
Les documents d’archives permettent de savoir qu’il produisit au moins 270 pièces d’artillerie entre 1538 et 1567.
Il s'agit d'un canon de bronze, pourvu de tourillons et de deux dauphins (poignées), la lumière était équipée d’un couvre lumière. Le cul de lampe est orné de feuilles d’acanthe. Les moulures sont situées en arrière de la tranche de bouche et sur l’avant des poignées.
Outre les inscriptions étudiées ci-dessus la culasse porte en avant un écusson et en arrière un cartouche qui ne sont pas lisibles. Sur les autres pièces connues l’écusson porte les armes du royaume d’Espagne et le cartouche le nom du roi.
L’une des photos comporte une mesure (peu lisible du diamètre de la bouche) soit environ 85 mm, il pourrait s’agir d’un médio sacre (terminologie espagnole) tirant des boulet de 4 livres.

Neuf canons fondus par Remy de Halut sont connus, classés ci-dessous suivant leurs dates de fonte :
1 – 1547 – Longueur 416,6 cm, diamètre de la bouche 175 mm – Real Armeria de Madrid
2 – 1551 - Longueur 340 cm, diamètre de la bouche 95 mm – Enkhuizen – Place de l’Hôtel de Ville.
3 – 1553 - Longueur 260 cm, diamètre de la bouche 88 mm – Real Armeria de Madrid
4 – 1555 - Longueur 295,9 cm, diamètre de la bouche 101 mm – Tour de Londres – The Armouries. (n°XIX 304)
5 – 1556 - Longueur 291 cm, diamètre de la bouche 185 mm – Belfast Musée de l’Ulster – trouvé sur l’épave de la Trinidad Valencera en 1971
6 – 1556 - Longueur 291 cm, diamètre de la bouche 185 mm – Belfast Musée de l’Ulster – trouvé sur l’épave de la Trinidad Valencera en 1971
7 – entre 1554 et 1558 – Sacre de 5 livres - Longueur 276/295 cm – Diamètre de la bouche 93 mm – Trouvé sur l’épave du San Diego en 1992. (n°3899)
8 - entre 1554 et 1558 – Sacre de 5 livres - Longueur 277/294 cm – Diamètre de la bouche 90 mm – Trouvé sur l’épave du San Diego en 1992. (n°3905)
9 - entre 1554 et 1558 – Sacre de 3 livres - Longueur 277/298 cm – Diamètre de la bouche 77 mm – Trouvé sur l’épave du San Diego en 1992. (n°3892)
Max Guérout
Le sujet a été verrouillé.