Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1
  • 2

SUJET : obus 1863

obus 1863 16 Jan 2006 22:52 #283

  • veccella
  • Portrait de veccella
Le canon de 24 trouvé par le RIMAP lors des travaux de lotissement du Quartier Faiere à Papeete a été posé sur un socle en béton armé. La forme générale reprend le profil de l’affût métallique d’origine. Sur le dessin, nous n’avons représenté que 2 servants mais il faut imaginé qu’il n'y avait pas moins de 20 personnes autour de ces pièces d'artillerie. Une frégate cuirassée en comportait de 4 à 8 de ce calibre, 4 de 194, du 138, du 120, des rayés de montagne, des canons-revolvers Hotchkiss, etc.






Cordialement,
Robert Veccella
Papeete
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 21 Jan 2005 21:10 #141

  • Anonymous
  • Portrait de Anonymous
Bonjour Robert

Je vous ai envoyé le plan du tube c'est le modèle 1864, le plan de l'affût de marine, est le modèle 1867. J'attends la semaine prochaine de recevoir de Châtellerault 12 plans des affûts de côte pour canon de 24 cm, que je vous transmettrai après en avoir tiré copie pour moi, ce sont des plans sur papier, ils n'ont numérisé que les plans de navires du Génie Maritime. Il faudra ensuite trancher, arbitrairement, si on n'a aucun renseignement à Tahiti sur le type exact d'affût, ne faire que du « plausible ».

Pour une reconstitution, il faudrait quand même ajouter à ce tube la fermeture de culasse...elle pesait 350 kg ! Je ne sais s'il en existe. Il va falloir que je cherche dans mes photos anciennes, elles sont sur CD et il y a un désordre certain dans ma doc.

Est-ce que l'illustration du « Monde Illustré » montrant la montée du canon à Faiere n’est-elle pas un dessin d'imagination ? Est-ce possible de hisser un canon de 14 tonnes à cet endroit ?

Entre parenthèse, j'ai lu quelque part que c'était la batterie de l'Embuscade, au mont Faiere. Mais cette batterie n'était-elle pas à côté du "cimetière de l'Uranie" plutôt qu'au Mt Faiere.

Mes connaissances en géographie du Papeete ancien ne me permettent pas de savoir exactement. Il faudrait chercher à Aix en Provence aux Archives des ex-Colonies, dans les rapports et les correspondances, la date du transport et de l'installation de ce gros canon. On saurait peut-être alors le type d'affût.

A bientôt. N'oubliez pas ensuite les obus des Marquises...

Claude.

PS : J'ai bien reçu les photos de Fort de France. Les canons ont l'air moins bien conservés que celui de polynésie.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 20 Jan 2005 23:42 #140

  • veccella
  • Portrait de veccella
Claude,
J’ai bien reçu les dessins concernant le canon de 24 et vous en remercie. Les plans indiquent un modèle 1867, je croyais que c’était un modèle de 1864. Avais-je mal compris ? De toute façon, il n’y pas de différence. Avez-vous reçu les photos des canons de 27 de Fort de France ?
Amitiés,
Robert Veccella
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 15 Jan 2005 01:58 #136

  • veccella
  • Portrait de veccella
Claude,
Merci pour toute cette documentation que je vais lire tout ça très attentivement. J'ai rendez-vous prochainement avec les gens du NEDEX pour leur demander les renseignements sur les obus de 1863 des Marquises. Je vous tiens informé. En ce qui concerne le deuxième canon de Faiere, j'en connais un mais il est très abîmé, il servait de lest dans le port de Papeete aux dires du propriétaire du terrain sur lequel il se trouve. C'est un canon en fer de 282 cm de longueur, dont les tourillons sont partiellement détruits, le bouton de culasse est absent, il n'a pas d'anneau de brague, deux astragales visible : lumière et tulipe, calibre 14 cm. C'est un canon de 18 livres mais dont les détails sont insuffisants pour en faire une identification correcte
Amitiés,
Robert
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 15 Jan 2005 01:56 #135

  • Anonymous
  • Portrait de Anonymous
Bonjour Robert. Je connais ce site, il y a de belles cartes postales. Je pense que ce sont des photos de 1890, sensiblement postérieures au canon de St Amélie, mais les batteries de côtes utilisaient de vieux tubes de canons délaissés par la marine. Je vous envoie un interessant texte sur les canons de marine (on y trouve la description du canon de 24 cm modèle 1864 et celle de l'affût de marine correspondant, dont je vous ai envoyé le plan), une photo d'un canon Rodman de la guerre de secession et une d'environ la même date (bombardement de Callao par les espagnols) canon Blakely, retrouvé recemment dans un terrain de Callao (Pérou) mais ils ne sont pas à comparer avec le canon de Papeete, qui lui, se chargeait par la culasse. J'attends des nouvelles de Châtellerault. Savez vous où est le prétendu second canon "dans une propriété privée". A bientôt.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 13 Jan 2005 18:08 #129

  • veccella
  • Portrait de veccella
Claude,

J’ai trouvé sur le Net deux cartes postales de batterie de côte aux adresses :

http://francois.delboca.free.fr/fscanon2.html
http://francois.delboca.free.fr/fscanon1.html

Sont-elles contemporaines à notre canon ou postérieures ? Je pense tout de même qu’elles donnent une bonne idée de la main d’œuvre nécessaire lors du tir.

J’ai pris contact avec le propriétaire du site en question mais sa boîte électronique est fermée pour inactivité.

Cordialement,

Robert Veccella
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 12 Jan 2005 22:46 #125

  • veccella
  • Portrait de veccella
Claude,
J’ai demandé à Monsieur Beslu si il y avait une date sur son document mais malheureusement il l’a trouvé ainsi dans une brocante sans référence. J’ai sollicité à un autre ami qui rentre en Métropole la semaine prochaine. Il doit se rendre au Service Historique de la Marine où il cherchera des informations sur la fortification du Fort de Faiere à Sainte Amélie et la mise ne place de ce canon.
J’ai bien noté que l’adresse du CAA est Centre d'Archives de l'Armement, BP 650, 86106 Châtellerault. Je vous remercie pour cette information et j’attends avec impatience les plans des affûts.
J’ai retrouvé sur le site des armées en Polynésie française, un article consacré à la découverte du canon :

http://www.armees-polynesie.pf/lecanon/lecanon.html

Amitiés,
Robert

PS : merci Max pour cette information qui intéressera très certainement Claude
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 12 Jan 2005 01:34 #123

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Robert, Claude
j'ai suivi le début de vos échanges d'un peu loin étant occupé à d'autres tâches. Mais je suis heureux de pouvoir ajouter mon grain de sel au débat. En effet la frégate cuirassée Magenta dont nous avons fouillé l'épave dans le port de Toulon de 1994 à 1998 était armée de 10 canons de 24 cm modèle 1864. C'est même la découverte d'obus de ce calibre qui nous a permis de nous situer avec précision sur l'épave. Dans les secteurs de fouille que nous avons couverts, 16 obus isolés ont été dégagés ainsi qu'une grande quantité d'obus soudés par la concrétion au niveau de la soute à obus bâbord avant. Nous n'avons évidemment pas touché aux obus qui ont été extraits puis détruits au large par le Groupe de plongeurs démineurs de Toulon après la dernière campagne de fouille.
Pour mémoire nous avons aussi trouvé une petite caisse de 4 obus d'un "canon de montagne de 4 rayé" dont le diamètre est de 86,5 mm. Ces obus étaient munis de fusées, ce qui n'était pas le cas des obus de 24 cm, et de deux rangées de six "pions" destinés à guider l'obus dans un tube à âme rayée.
Pour plus d'info sur le Magenta voir la rubrique "Epaves" du présent site.
Max

Illustrations :

Secteur de fouille 1998 avec 11 obus visibles


Récupérer le fichier en taille réelle [ 211 Ko ]


Profil ceintures d'obus de 24 cm



Récupérer le fichier en taille réelle [ 88 Ko ]
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 11 Jan 2005 09:52 #120

  • veccella
  • Portrait de veccella
Claude, une nouvelle fois merci pour tous ces renseignements et votre rapidité pour me répondre. Je peux regarder dans les journaux du XIX° siècle (Messager de Tahiti) la présence de ces navire dans la rade de Papeete mais à quelle période ? Je vais contacter Christian Beslu qui en février dernier avait donné une belle illustation du "Monde Illustré" de l'acheminement du canon vers les hauteurs de Papeete mais il n'y avait pas de date, ni le nom du bateau.

Amitiés,

Robert

Le "Monde Illustré"


Récupérer le fichier en taille réelle [ 159 ko ]
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 11 Jan 2005 09:48 #119

  • Anonymous
  • Portrait de Anonymous
je vous réponds: au sujet des numéros du canon. N°77 c'est le numéro dans la coulée - 14447 c'est le poids du tube nu en kilos (14 tonnes), R c'est Ruelle, 1868 c'est l'année de fabrication. N inconnu. C'est une pièce de marine utilisée aussi à terre sur une batterie de côte. ça m'étonnerait que le dessin d'affût convienne, il est très antérieur au canon de 24 cm. Je vous envoie l'affüt de marine, une pièce très compliquée, déjà, en mécanique. Le canon de 24 cm équipait en 1868 les frégates cuirassées type "Flandre" (Flandre, Gauloise, Guyenne, Magnanime, Provence, Revanche, Savoie, Surveillante, Valeureuse et Héroïne) dans la troisième version de leur armement. Le canon de 24 équipa ensuite les frégates cuirassées type Océan (Océan, Marengo, Suffren) puis le Friedland et le Richelieu, enfin le Colbert et le Trident. Ce canon était surtout dans un réduit cuirassé ou en tourelle "barbette" J'ignore ce qu'il faisait à terre. généralement on mettait à terre dans les batteries de côte des vieux canons de marine (técupération). Je vais chercher les textes sur ce canon, demain je vous envoie les plans. Je vous donnerai l'adresse et les tuyaux sur Châtellerault après que je leur ai téléphoné. L'enquête continue, ensuite vous n'oublierez pas mes obus des Marquises. Claude
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 11 Jan 2005 08:46 #118

  • veccella
  • Portrait de veccella
Claude,
merci pour cette si prompte et instructive réponse !
je communique aussitôt les renseignements à la personne responsable du canon. Où se trouve le Centre d'Archives et d'Armement de Châtellerault ? Avez-vous son adresse ? En ce qui concerne le canon, c'est une pièce d'artillerie de mer ? A votre avis quel (type de) navire pouvait être armé avec une telle pièce ? Avez-vous une idée des raisons de la présence de ce canon à Sainte Amélie sur les hauteur de Papeete ?
Les 2 cm de différence sur la longueur est dû à la précision du relevé, le diamètre à la bouche est effectivement de 425 mm et à la tranche de culasse de 970, qui passe après à 990 mm à environ 60 cm de la tranche de la culasse. Je vérifirai une prochaine fois la lumière de la petite pièce en bas de la tranche. En ce qui concerne l'affût, je suppose qu'il resemble au dessin si joint ?
A bientôt,
Amitiés,
Robert Veccella
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 11 Jan 2005 08:42 #117

  • Anonymous
  • Portrait de Anonymous
Cher ami. je réponds aussitôt lu votre message: la photo de la tranche de culasse ainsi que la longueur me fixent le type du canon. il s'agit de l'artillerie modèle 1864. C'est un canon de 24 cm, rayé, en fonte, fretté. En réalité la longueur est de 4, 560 et pas 4, 540. le diamètre à la bouche est de 425 mm et à la tranche de culasse de 970, qui passe après à 990 mm. Pour mieux vérifier, voir la petite pièce en bas de la tranche, avec un trou rectangulaire. Elle recevait un loquet immobilisant "le support de planchette" (planchette de chargement de l'obus) support en bronze, qui basculait dans la pièce femelle d'articulation garnie de deux trous qu'on voit sur la photo de la tranche. Le trou rectangulaire de la petite pièce du bas devrait mesurer 45 mm X 30 mm. Pour l'affût, j'ai les plans, mais c'est une sacrée pièce de mécanique, énorme, en acier et bronze. Je peux vous en fournir une copie en noir et blanc, mais si le canon est ensuite exposé, un plan couleur du plan au lavis d'origine peut être commandé au Centre d'Archives et d'Armement de Châtellerault. Ils sont sympas et pas chers. Je peux m'en charger, car les plans sont tellement beaux que je ne veux pas me désaisir des miens...Refaire un affût complet coûterait la peau des fesses. A bientôt, je vais vous envoyer des copies noir et blanc de mes plans, il me faut un jour de plus. Amitiés, Claude
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 11 Jan 2005 03:39 #116

  • sebastien
  • Portrait de sebastien
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 79
Message envoyé par Robert Veccella:
Claude,
nous avons relevé graphiquement le canon du rimap ce matin en voici une selection de photos (détail) et un rapide croquis.
Sur le cul de lampe, les indivations sont les suivantes :
N° 77 . 14447 R. 1868
N.

C'est un canon à chargement par culasse, 1/4 de tour et âme (24 cm) rainuée.
Pourriez-vous identifier ce pièce d'artillerie et nous donner son modèle d'affût ? Je vous en remercie par avance.

Codialement,
Robert Veccella

>> Illustrations jointes <<


> Récupérer le fichier en taille réelle [ 236 Ko ]


> Récupérer le fichier en taille réelle [ 37 Ko ]


> Récupérer le fichier en taille réelle [ 105 Ko ]


> Récupérer le fichier en taille réelle [ 149 Ko ]


> Récupérer le fichier en taille réelle [ 91 Ko ]
La ligne droite n'est pas forcément le trajet le plus direct
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 09 Jan 2005 20:37 #111

  • Anonymous
  • Portrait de Anonymous
Merci pour vos voeux, je vous souhaite moi aussi pour 2005 le bonheur dans vos recherches. Pour les obus, je ne suis pas pressé, la vertu principale de celui qui cherche est la patience. Mais j'ai hâte d'avoir des précisions sur ce "gros canon" de Ste Amélie. Si vous le dessinez, investiguez surtout sur les rayures et la culasse, bien que souvent les premières sont usées et imprécises et la seconde abîmée ou absente dans ses pièces principales, c'était la partie la plus fragile et la plus compliquée. J'ai beaucoup avancé dans l'étude du monument de Maeva, à Huahiné, il contient les restes des marins de l'Uranie et du Phaeton (combat de janvier 1846). M. Fourmanoir m'a passé des photos récentes. La plaque des noms des morts a été posée par les gens de la Zélée en 1906. J'ai réussi à trouver un texte de la revue des Deux Mondes de 1872 qui relate les évènements de Tahiti de 1844 à 1847. J'ai trouvé aussi un autre texte relatant un autre combat de Huahiné vers 1887 où 4 marins de la corvette Decrès (commandée par le capitaine de vaisseau LAGUERRE ) ont été tués et où cet officier a perdu sa promotion au grade de contre amiral. Mais tout cela nous éloigne des canons et des obus. A bientôt de vos nouvelles.
Amitiès.
Claude
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

obus 1863 06 Jan 2005 21:11 #110

  • veccella
  • Portrait de veccella
Cher Claude,
Je n’ai pas repris contact avec vous depuis un certain temps car je travaille actuellement au nettoyage et à l’étude des objets provenant de notre chantier de la passe de Moorea réalisé en 2003. Je n’ai pas pris non plus le temps de me pencher sur les obus des Marquises mais par contre j’ai rendez-vous lundi prochain pour faire le relevé graphique du gros canon qui a été trouvé par l’Armée à Papeete, quartier Sainte Amélie. Le Rimap a l’intention de faire un support pour celui-ci. Après le dessin, je vous solliciterai pour son identification et déterminer l’affût adéquat.
Et comme le veut la tradition en cette période, je vous prie d’accepter mes meilleurs vœux pour 2005.
Cordialement,
Robert Veccella
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
  • 2