Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Identification d'un canon de marine

Identification d'un canon de marine 25 Jan 2012 07:35 #3315

  • jeromedugue
  • Portrait de jeromedugue
Bonjour,

J'ai trouvé cela sur le net :

http://www.wiltonmilitia.org/pages/mili ... non.01.htm

Dans cet article, il est dit qu'il y a eu des copies de ce canon au 20ème siècle.
Mais à priori c'étaient des copies, mais pas d'un modèle destiné à la marine.
Est ce que les "broad arrows" peuvent me rassurer sur son authenticité.
De plus, à par ces marques, qu'est ce qui fait dire que c'est un canon de marine.
Merci pour votre aide Max.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Identification d'un canon de marine 23 Jan 2012 03:39 #3313

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Voici quatre photos parmi celles envoyées par Jérôme
http://www.archeonavale.org/Illustratio ... ggen.C.JPG
Monogramme de Georges III sur la culasse
http://www.archeonavale.org/Illustratio ... ggen.E.JPG
Marque de fondeur sur la plate bande de culasse.
http://www.archeonavale.org/Illustratio ... ggen.F.JPG
Inscription du poids sur le cul-de-lampe (notez les Broad arrows)
http://www.archeonavale.org/Illustratio ... gen.G2.JPG
Médaillon avec lettre J et couronne de Vicomte.
M.G.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Identification d'un canon de marine 22 Jan 2012 11:42 #3312

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
L'identification du bâtiment (ou des bâtiments) où ce canon a été embarqué est très improbable.
L'armement des navires de tout type n'est connu le plus souvent que par type ou plutôt par calibre. Les canons de petit calibre ne sont pratiquement jamais indiqués dans les descriptions générales de l'armement.
Par ailleurs si on connait par type les canons, ils ne sont jamais individualisés. Je n'ai jamais eu sous les yeux d'inventaires précisant le numero des pièces. Même au XVIe siècle où à l'occasion d'inventaires les canons de bronze sont décrits, ils ne sont jamais à proprement parlé individualisés.
De plus la description de "votre" canon pour précise qu'elle soit n'est pas suffisante pour individualiser la pièce, les indications portées par les tourillons permettraient peut-être de le faire puisqu'ils peuvent indiquer le numéro de fonte dans une même coulée.
Max Guérout
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Identification d'un canon de marine 22 Jan 2012 05:34 #3311

  • jeromedugue
  • Portrait de jeromedugue
Je me demandais si il n'était pas possible de savoir sur quel navire anglais de la Royal Navy il avait été embarqué ?
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Identification d'un canon de marine 22 Jan 2012 03:58 #3310

  • jeromedugue
  • Portrait de jeromedugue
Mille remerciements max pour tout vos renseignements sans lesquels je n'aurais pas pu avancé !!
C'est impressionnant tout ces détails que vous fournissez, juste avec quelques photos. On sent que vous êtes passionné et que vous maitrisez votre sujet.
Encore mille fois merci !!!! :wink:
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Identification d'un canon de marine 22 Jan 2012 03:10 #3309

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
L'envoi par Jerôme D. d'une série de bonnes photographies que nous allons mettre en ligne rapidement, permet d'en dire désormais beaucoup plus.
Il s'agit d'une pièce d'artillerie du type dit "Amusette", un canon de bronze long et mince, à l'origine un canon de campagne utilisé par les troupes à terre. Mais comme nous allons le voir celui-ci est bien destiné à la Marine.
Ce canon a deux caractéristiques particulières :
- Il est équipé d'un anneau large sous le bouton. Cet anneau, n'est pas un anneau de brague, car les angles son vifs, mais probablement la partie fixe d'un dispositif de pointage à vis.
- d'un cran de mire quadrangulaire avec une fente de visée verticale.
Les inscriptions visibles sur les photographies sont les suivantes.
1 - Sur la culasse dans un médaillon surmonté d'une couronne royale, le monogramme du roi d'Angleterre Georges III (1760 - 1820)
2 - Sur la volée dans un médaillon surmonté d'une couronne de Vicomte (style anglais) la lettre majuscule ornée I
De part et d'autre du cran de mire :
3 - A gauche : I. & P. VERBRUGGEN
4 - A droite : FECERUNT.A°.1778
Sur le cul de lampe :
5 - 2 (Broad arrow) 2 (broad arrow) 16.
Une Amusette fondue en 1793 qui se trouve dans les collections de la Tour de Londres (n°XIX.176) nous permet de préciser les choses.
Le monogramme figurant sur la volée du canon de la Tour de Londres un R orné surmonté d'une couronne ducale est celui du Grand maître de l'artillerie, Charles, 3ème Duc de Richmond. En 1778, le Grand Maître de l'artillerie est Georges, 4ème vicomte Townshend. La présence de la couronne de vicomte nous laisse supposer qu'il s'agit du monogramme du Grand Maître de l'artillerie mais nous n'avons pas encore trouvé le monogramme utilisé par le vicomte de Townshend.
L'inscription se trouvant sur le cul de lampe confirme bien qu'il s'agit d'un canon de Marine. En effet habituellement le poids est exprimé en curtow (50,803 kg), quarter (12,700 kg) et livres (0,453 kg)et les chiffres sont séparés par un tiret, ils sont ici séparés ici par des broad arrows qui sont la marque de la Royal Navy.
Le poids indiqué est donc :
2 cwt 2 qtr 16 livres soit 134, 264 kg.
Si on compare les caractéristiques de poids tirées de l'inscription et de longueur données par Jérôme avec celles du canon de la Tour de Londres dont le poids est de 128,4 kg et la longueur totale de 160 cm on a l'assurance qu'il s'agit bien d'une amusette tirant des projectiles de 1 livre (calibre de 2 inch soit 5 cm).
La longueur standard du canon de la tranche de bouche à l'arrière de la plate bande de culasse est de 5 pieds soit 152,4 cm.
Reste les inscription portées par les tourillons illisibles sur les photos qui indiquent cependant des caractétistiques techniques de moindre intérêt comme le n° de série dans la fonte d'une série de canon.
John et Peter Verbruggen avaient reçus en 1778 commande de "Six brass Amuzet of 5 feet " et reçurent pour cette commande la somme de 50 l. 1 s. 8 d.
Le canon de la Tour de Londres fait partie d'une commande de 10 Amusettes fondues en 1793 par I° & Hy King et éprouvées à Woolwich en janvier 1794. L'épreuve fut un échec et la production d'amusette arrêtée.
Trois longueurs furent expérimentées : 5, 6 et 7 pieds.
A l'origine les amusettes étaient concues comme des pièces de campagne pouvant être mises en oeuvre par seulement deux ou trois hommes, elles étaient réputées pouvoir soutenir une cadence de 200 coups à l'heure et avoir une portée maximale de 3000 à 4000 yards. Elles furent mises en service en 1758 dans l'infanterie Norvégienne et Danoise, et leur portée efficace établie à 1500 yards. Cette pièce fut très populaire pendant la guerre d'indépendance américaine.
Selon Peter Verbruggen, le modèle anglais eut le canon d'un livre de 7 pieds de long du standard de 1699 comme modèle.
Max G.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Identification d'un canon de marine 20 Jan 2012 13:15 #3308

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Jerôme,
merci de nous avoir contacté. Les explications que vous donnez et les photographies malheureusement pas excellente permettent de confirmer qu'il s'agit bien d'un canon anglais.
Le monogramme gravé sur la culasse bien que peu lisible sur votre photo est celui de Georges III roi d'Angleterre qui regna de 1760 à 1820.
Les fondeurs sont le père et le fils : Jan et Peter Verbruggen tous deux hollandais.
Le père Jan né en 1712, a d'abord travaillé à la fonderie de Enkhuisen (située dans le Nord de la Hollande) en 1746. Il fut ensuite désigné comme Maître fondeur à la fonderie de La Haye en 1755 où il succède à jan Crans. A partir de 1761 il fut accusé à plusieurs reprises de malfaçons. En 1770 il accepte la fonction de Maître fondeur à la fonderie de bronze de Woolwich restée vacante après le départ de Andrew Schalch. Il gagne l'Angleterre avec son fils Peter qui fut nommé Maître fondeur adjoint. Il introduisit la machine à forer de Maritz à Woolwich après l'avoir introduite à La Haye, il resta dans sa charge jusqu'à sa mort en 1782.
Les canons fondus à Woolwich portent la double initiale j & P Verbruggen.
Plusieurs canons fondus par lui sont connus :
Fondus à Enkhuisen à Lisbonne et Tanger; fondus à La Haye à Madrid; fondus à Woolwich, à la tour de Londres et à la Smithonian Institution à Washington...
La pièce de Londres est un petit mortier du type Cohorn portant sur le renfort le monogramme de Georges III et l'inscription j & P VERBRUGGEN. FECERUNT.A°1779 N°:1:14 Le poids est indiqué sous la lumière 0-3-2 soit 3 quarter et 2 livres ou 39 kg. N°est probablement le numero de série.
Peter né en 1735 fut l'élève de son père à la fonderie de la Haye. A la mort de ce dernier il demeura Maître fondeur jusqu'à sa mort, cinq ans plus tard, en 1786.
Trois canons de bronze fondus par lui après la mort de son père sont conservés à la Tour de Londres. Le premier un canon Howitzer de 5 pouces et demi porte la marque P.VERBRUGGEN FECIT A°1782 les deux autres canons de 4 pound identiques portent l'inscription. P.VERBRUGGEN VOOLVICI IN ANGLIA FUDIT A°1785.
Votre canon a donc été fondu en 1778 sous Georges III c'est bien a priori un canon anglais de marine. Il serait bon cependant pour que je vous donne plus de précisions que vous fournissiez plus de mesures, en particulier celles du calibre, du diamètre des tourillons ainsi que les distances mesurées depuis la tranche de bouche, des moulures, des tourillons et de la plate bande de culasse. Pouvez vous également à la lumière des indications données ici, vérifier précisément les chiffres qui suivent le nom des fondeurs, vérifier si un poids figure sous la forme de 3 chiffres séparés par un tiret près de la lumière. Verifier si la tranche latérale des tourillons porte une indication et si un chiffre est gravé sous le canon.
A priori le chiffre qui suit l'année pourrait être soit le poids, soit un numero de série.
Max
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Identification d'un canon de marine 20 Jan 2012 11:40 #3307

  • jeromedugue
  • Portrait de jeromedugue
Bonjour a tous, je suis tout nouveau sur votre forum et je ne suis pas sur de poster dans la bonne rubrique...
Tout d'abord, merci de m accueillir sur votre forum.

J'ai toujours réver de faire l'acquisition d un canon, et particulièrement un canon de marine .
Le vendeur, qui me parait de bonne foi, me dit que c 'est un canon de marine(a priori peut etre anglais) qui daterait du XVIIIeme et qu'il est dans sa famille depuis plusieurs générations.
Son poids est de 120kg pour 1m60. Il est en bronze. Il est gravé dessus " i & p verbruggen fecerunt a°j.778-2-2-16 j ", qui doit être le fondeur.
De plus, "on voit la lumière" à travers la lumière.
Quelqu un s'y connait-il pour me dire si c est un vrai ou pas et à quel prix je pourrais l'acheter.Comment être sur que ce n'ai pas une copie...
Merci d avance.

Voici les photos:
http://www.servimg.com/image_preview.php?i=2&u=17196014
http://www.servimg.com/image_preview.php?i=4&u=17196014
http://www.servimg.com/image_preview.php?i=5&u=17196014
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.