Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Canon de marine français de 36 de 1690 en Espagne

Canon de marine français de 36 de 1690 en Espagne 18 Jan 2011 11:13 #1786

  • Rande_1702
  • Portrait de Rande_1702
Merci encore Max

Sur la question de mon nom, vous avez raison. En fait, je l'ai écrit dans mon premier message: Mon pseudo est de la bataille de la baie de Rande (Vigo) en 1702...

Je note vos informations, mais ne rentre toujours pas le casse-tête. Je ne comprends toujours pas comment le canon en question a fini dans le fond de la mer et a été récupéré dans la fin du XIXe siècle (soit en 1870 ou en 1886, arrivant au musée en 1902).
Quoi qu'il en soit, le "Fort" a été assemblé en 1701 et envoyé en Amérique, peut-être installés canons du 36 pour cette mission... Je ne sais pas...

Merci et salutations. Vous avez été très gentil avec moi.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Canon de marine français de 36 de 1690 en Espagne 18 Jan 2011 10:09 #1785

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Concernant la liste, je n'ai cité que les vaisseaux, seuls susceptibles de porter de l'artillerie de gros calibre.
Ma question portait sur la similitude entre le nom que vous utilisez sur le forum et le château au pied duquel Chateau-Renault avait fait installer une batterie : Rande.
Ma référence est Alain Demerliac , La Marine de Louis XIV - Nomenclature des vaisseaux du Roi-Soleil, Nice, 1992 qui est un ouvragre très précis.
Seul de tous les vaisseaux de la liste que j'ai indiquée le Promt porte à la fois du 24 ou du 36, ce qui n'est le cas d'aucun des autres bâtiments.
Si on considère la liste des vaisseaux français de l'époque, plusieurs vaisseaux de 2ème rang portaient des canons de 36, parmi ceux qui ont participé aux opérations aux Antilles, c'est le cas du Magnanime (72 c.) construit en 1706, du Lys (72 c.) construit en 1705 et du Saint-Michel (70 c.)construit en 1706.
Cordialement
Max
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Canon de marine français de 36 de 1690 en Espagne 18 Jan 2011 05:09 #1783

  • Rande_1702
  • Portrait de Rande_1702
Bonjour à nouveau Max! Voyons, pièce par pièce.

Selon Château-Renault, dans la liste que vous mentionnez manquante de ce qui suit:
"L'Entrepenant" (24 c.), le brulote "Le Favori" (14 c.) (avait un rôle majeur dans la Bataille de Vigo, fait exploser lui-même à côté de "HMS Torbay") et "La Choquante" (8 c.)

Je ne comprends pas votre question au sujet du rapport. J'ai écrit un livre sur la Bataille de Vigo ("Los Galeones de Vigo"), j'adore le thème. Était-ce votre question?

Sur le canon, je n'ai que deux livres en français (sur la Bataille de Vigo j'ai plus):
"L'Artillerie de mer" et le livre de Jean-Michel Roche (Tome I). Je ne sais pas où vous obtenez les informations du navire, mais je vous crois.
Le canon correspond aux dessins que Boudriot date en 1690 (Planche B).
Cependant, je doute que les Anglais, quand ils capture le château, laissez canons du 36 abandonnés. Il serait logique de les prendre comme prix. En outre, ce canon a été longtemps sous l'eau, comme il semble.
En outre, il semble très lourds pour le transport d'un bateau au château.

Merci beaucop Max, sincèrement.

EDIT: Je viens de vérifier mon livre. Il semble que l'artillerie française debarqué dans Vigo a été de moyen calibre. J'ai les livres et mes notes dans la maison de mes parents. Quand je vais, essayer de confirmer la source.
max écrit:
Seul le Prompt portait une artillerie de 36. Son armement était composé de 26 canon de 36 ou de 24, de 28 canons de 18 ou de 12, 18 canons de 6, 4 canons de 4.
Je n'avais pas mis dans ce détail. Telle est la question. Selon Boudriot seuls les navires de premier ordre pourrait mener l'artillerie du 36. Si vous me dites que les navires de 2º range pouvaient le porter, le problème est résolu. Vient du "Fort".

Merci beaucop.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Canon de marine français de 36 de 1690 en Espagne 18 Jan 2011 01:09 #1781

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
Je vous fais une première réponse rapide.
Voici la liste des vaisseaux détruits ou pris à Vigo : Fort (76 c.); Prompt (76 c.); Ferme (74 c.); Espérance (70 c.); Superbe (70 c.); Bourbon (68 c.); Assuré (66 c.); Prudent (64 c.); Orifamme (64 c.); Sirène (62 c.); Solide (56 c.); Modéré (54 c.); Volontaire (46 c.), Dauphin (44 c.); Triton (42 c.).
Seul le Prompt portait une artillerie de 36. Son armement était composé de 26 canon de 36 ou de 24, de 28 canons de 18 ou de 12, 18 canons de 6, 4 canons de 4. Ce vaisseau de 2ème rang a été pris par les anglais, mais son artillerie à probablement été utilisée pour constituer les batteries : celle de Corbeyron au Sud et celle du chateau de Rande (y at-il un rapport avec votre nom?) au nord, composée de 12 pièces.
C'est probablement d'une de ces batteries que provient la pièce en question.
Par contre le canon que montre vos photographies est plutôt de l'ordonnance de 1700 que de 1680, cette dernière est caractérisée par la présence de nombreuses moulures.
Cordialement
Max
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Canon de marine français de 36 de 1690 en Espagne 17 Jan 2011 08:14 #1778

  • Rande_1702
  • Portrait de Rande_1702
Bonjour!
Au Musée de Pontevedra il y a un canon, très mal conservé. Il est documenté comme ayant été extrait de l'une des épaves de la Bataille de Vigo (Rande détroit) de 1702. J'ai étudié la pièce, comme le Musée ne savait rien, et j'ai vu avec surprise qu'il s'agit d'un 36, du règlement de 1690. C'est l'une des premières pièces de ce calibre fabriqué en France. Ici, vous l'avez:


Il s'agit d'un 36!!!!!!:


Tourillons tronconiques, vers la fin de 2º renfort:


Et la culasse:


Je demande maintenant votre aide. J'essaye de savoir à quel bateau il appartenait, mais j'ai des doutes. Château-Renault, Amiral de la flotte française, dit que lors de la Bataille de Vigo, les deux plus grands navires français étaient le "Fort" et le "Prompt". Le problème est que le livre de Jean-Michel Roche, le "Fort" est classé comme un navire de 2º range, et le "Prompt" comme un 70 canons. En théorie, aucun de ces navires ne pouvait transporter un canon de 36.
Cependant, je pense que le canon est venu du "Fort" pour deux raisons:
-Il était le navire amiral de Château-Renault, alors il devait être bien armé.
-alors que le "Prompt" a été capturé par les anglais, je ne pense pas que son armement a été jeté à la mer.

Pensez-vous comme moi?
Merci beaucoup.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.