Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Réponses aux classes de 4ème 7 et 4ème 8 de Cuers.

Réponses aux classes de 4ème 7 et 4ème 8 de Cuers. 18 Oct 2006 07:26 #428

  • sebastien
  • Portrait de sebastien
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 79
Que sait-on des autres bateaux naufragés sur cette île ?

Il y a eu au moins trois autres naufrages, outre celui de l’Utile.
1 - Dans les textes trouvés, les naufragés de l’Utile rapportent qu’une carcasse (épave) se trouve au centre de l’île lorsqu’ils y prennent pieds. Cette observation démontre, ce qui a été confirmé depuis l’installation de la station météo (1954), qu’en cas de cyclone l’île peut être recouverte d’eau.

Les vestiges de deux autres épaves ont été localisés :

2 - Dans le S-S-W de l’île une quille de navire se trouve à environ 250 m du bord, mais la mer est depuis notre arrivée trop violente pour que nous puissions y voir de plus près. Le treuil, dont la photo se trouve dans le journal du 12 octobre, provient sans doute de cette même épave. Elle date, au plus tôt, de 1850, mais n’a pas été identifiée.

3 - Une autre épave se trouve dans le S-E de l’île, nous avons réussit à l’identifier tout récemment. J’avais pu voir en 2004 deux assiettes de céramiques anglaises trouvées sur l’île par un pilote d’Air La Réunion dans les années 60. La marque de fabrique (trade mark) qui se trouve en dessous de ces assiettes nous a permis de trouver le nom du fabricant anglais : Hope & Carter, et de savoir que la marque avait été utilisée entre 1862 et 1890.
Il y a trois mois, nous avons trouvé un relevé hydrographique de l’île de Tromelin, effectué par un navire de la Royal Navy en 1875, sur lequel figurait une épave dans le S-E de l’île (l‘Utile se trouve dans le N-W).
La fourchette de datation n’était donc plus que de 13 ans.
Une recherche effectuée à Londres a permis de trouver dans les archives du « Lloyd Register », le nom du navire : il s’agit de l’Atiet Rohoman, naufragé en 1867 en allant de l’île Maurice en Inde. Il y eut des rescapés qui regagnèrent l’île Maurice. Ce navire est très probablement propriété de la famille du Rajah de Cannanore (aujourd’hui Kannur). Cette famille musulmane vivait sous le régime du matriarcat, les femmes appelées Bebee étaient armateurs et propriétaires des navires.
Nous sommes en liaison via Internet avec les descendants de cette famille dont la branche principale s’est éteinte après la seconde guerre mondiale.

Avez-vous vu des lapins et des rats ?

Il y avait de nombreux lapins sur l’île mais, à la suite du passage d’un cyclone, ils ont complètement disparu.
Les rats supposés être venus au moment des naufrages étaient très nombreux. Une dératisation a été effectuée il y a peu, et ils semblent avoir été éradiqués. Ce n’est cependant pas le cas des souris, dont le nombre par la même occasion a fortement diminué, mais elles sont toujours présentes.

Le moustique transmettant le chikungunya est-il présent sur l'île ?

Il n’y a pas de moustiques sur l’île de Tromelin.

Max
La ligne droite n'est pas forcément le trajet le plus direct
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.