Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Suisse suite

Suisse suite 31 Jan 2005 11:08 #147

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
La banque suisse Tourton & Baur participe à la traite négrière en étant actionnaire de la « Société pour le commerce de la traite des nègres à la côte d'Angola et de là aux îles de Saint-Domingue », plus brièvement appelée «Société d’Angole » fondée par l’irlandais Antoine Vincent Wailsh, à Nantes et à laquelle participe également Jean Pâris de Monmartel (1690-1766). Cette société, formée en dehors de toute participation des armateurs et négriers nantais établis, fut fondée à Paris pour cinq ans, par acte daté du 7 septembre 1748.
Dans la période couverte par ce contrat, Wailsh apparaît comme armateur de 27 voyages de traite au départ de Nantes. En première analyse quatre de ces navires ayant effectués 6 voyages de traite sont formellement identifiés comme appartenant à la « Société d’Angole » :
L’Hector, Le Monmartel, L’Alcmène et l’Andromaque. Une analyse plus poussée permettra sans doute de connaître la totalité des navires armés par cette compagnie.
A noter le naufrage de l’Andromaque le 30/11/1753 sur l’île de Ré.
Sources :
http://www.louverture.ch
Mettas, Jean, Répertoire des expéditions négrières françaises au XVIIIe siècle, Paris, 1978
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Suisse suite 23 Jan 2005 07:15 #143

  • max
  • Portrait de max
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 450
J’ai consulté le CD Rom (Transatlantique Slave Trade) qui compte un répertoire de 27 000 voyages de traite et ai trouvé un nouveau voyage avec Vanberchem comme armateur,
Il s’agit de la Marie Thérèse, 200 tx, capitaine Louis Froust, armée à Nantes, départ le 18/12/1783 et de retour le 21/7/1784 après être passée par Cadix le 20/1/1784. Destination déclarée : Angole (l’Angola), nombre d’esclaves traités inconnu.
Ce navire est également cité par Mettas, n°1123, page 640.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.