• Imprimer

Etude de l'environnement

L'étude de l'environnement permet de mieux préparer la recherche, elle comporte :

  • L'analyse de la bathymétrie (profondeur moyenne, hauts fonds, dangers pour la navigation ou pour le magnétomètre remorqué), des marées et des courants dans la zone.
  • L'étude de la carte géologique, pour connaître la nature du fond, les accidents tectoniques susceptibles de créer des anomalies magnétiques d'origine géologique.
  • l'analyse des masses ferreuses connues se trouvant dans la zone, telles qu'épaves modernes, câbles sous-marins, obstructions.

Carte géologiqueEtude des masses ferreuses
Cliquez sur les illustrations pour les agrandir

GEOLOGIE

Si le sédiment meuble de l'Iroise est bien connu, les données relatives au socle sous-jacent le sont par contre beaucoup moins. Seule la Basse Hermine, à l'Est de la zone, laisse apparaître ce socle : en l'occurrence, le prolongement du plateau de grès armoricain des Fillettes.

La couverture sédimentaire

Les chenaux sous-marins de la rade de Brest, qui correspondent aux vallées de l'Elorn et de la rivière de Landernau, se prolongent dans le Goulet puis en Iroise sous forme d'un sillon caractéristique. La sédimentation dans ce chenal, dans la zone qui nous intéresse, ne dépasse pas 1 ou 2 mètres.


Seuls ou mêlés aux sables et aux graviers, les cailloutis se situent aux voisinages immédiats des fonds rocheux ; ils sont abondants dans l'axe du goulet de Brest. Leur origine est locale et ils n'ont subi qu'un transport très réduit. Ils ne sont présents, dans la zone qui nous concerne, qu'à l'Est de la Basse-Hermine et au Nord de la Pointe du Toulinguet (dans le sud de la zone Swansea).

Sables et graviers

Les sables et graviers occupent la majeure partie de la zone. Dans le vestibule du Goulet de Brest, les courants ont construit des accumulations considérables. Au Nord du Goulet, le banc du Minou se poursuit dans le Sud de l'Anse Bertheaume ; au Sud le banc extérieur se traduit par l'avancée vers le Sud-Ouest de l'isobathe de 20 mètres.
Dans le vestibule du Goulet de Brest, deux nappes de sable coquillier apparaissent : celle du Nord qui ne dépasse pas le milieu de l'anse de Bertheaume ; celle du Sud, plus importante, qui s'étend jusqu'à l'entrée du Goulet. Entre ces deux nappes subsiste un sable plus fin, moins calcaire, qui s'étend de la Pointe du Minou à la Parquette. L'épaisseur du sédiment n'est connue ni du SHOM, ni de l'IFREMER.

Tectonique

La zone de Brest est caractérisée par deux systèmes de failles : des failles directionnelles d'orientation ENE/WSW et des accidents transversaux d'orientation NW/SE. Dans la zone de l'avant-Goulet, l'un de ces accidents transversaux se situe entre la baie de Camaret et la l'anse de Bertheaume, à proximité de la Basse Hermine. Cette faille est recoupée à la hauteur de la Basse Hermine par une première faille rejoignant la Pointe du Petit Minou et par une seconde orientée suivant l'axe du Goulet, passant au Sud du plateau des Fillettes.
La zone comprise entre St-Mathieu et Bertheaume est caractérisée sur le plan géologique par le croisement d'un grand nombre de failles qui la structurent. La plus importante est la faille E/W des Rospects à laquelle est associée une faille qui lui est presque parallèle et qui se trouve plus au sud à environ 1500 mètres. Au nord de la faille des Rospects, le socle est formé de granit de l'Iroise, tandis qu'entre les deux failles une langue formée de granit de la chaussée des Pierres noires se prolonge probablement jusqu'au haut-fond du Magellan. Au sud, se trouve un socle gréseux (Dévonien). A ces deux failles se rattache une série de failles transversales orientées NE/SW qui viennent perturber la répartition décrite ci-dessus. Deux de ces failles traversent la zone de recherche, déterminant six secteurs cloisonnés. La couverture sédimentaire, en dehors des zones des hauts fonds où affleure le socle granitique ou gréseux, est formée de sable grossier, de gravier, voire de cailloutis.


HYDROGRAPHIE

Au nord, la zone est bordée par une côte rocheuse qui s'oriente d'une manière générale en E/W, de la Pointe Saint-Mathieu jusqu'à la Pointe de Créac'h Meur. Elle est caractérisée par l'avancée des Rospects et la Tourelle des Vieux Moines et une succession de hauts fonds qui joignent de proche en proche les Rospects à la Basse Beuzec : les plus remarquables étant la Roche du Magellan et le Coq Iroise (ce dernier découvrant de 1,10 mètres) ainsi que la Roche du Charles Martel. S'ouvre ensuite, plus à l'Est, l'anse sableuse de Bertheaume prolongée sur son flan Est par une côte rocheuse qui mène jusqu'à la Pointe du Grand, puis du Petit Minou.
Le Goulet franchi, on trouve la côte rocheuse de la presqu'île de Quelern qui limite, à l'Est, l'avant goulet et aboutit, au sud, aux anses du Pouldu et de Camaret dont le port est protégé à l'Ouest par la Pointe du Grand Gouin.
Le sud de la zone est marqué par une côte rocheuse, entre la Pointe du Grand Gouin et la Pointe du Toulinguet, puis par une série de plateaux rocheux qui se succèdent d'Est en Ouest jusqu'à la Basse de la Parquette. 
Le sillon creusé par le mouvement des eaux sortant de la rade de Brest traverse en diagonale la zone avec une orientation partielle Nord/Sud au Sud de la Pointe du Grand Minou. Dans ce cañon, les fonds atteignent 40 mètres (zéro des cartes).

Max Guérout