A l'approche de 400 objets répertoriés.

There are no translations available.

A l'approche de 400 objets répertoriés.

05 h 00, grosse agitation autour du site. Nous avons décidé de profiter des premières lueurs du jour pour prendre une seconde série de photographies de l’ensemble des trois bâtiments. Chacun cherche un point haut et, camera ou appareil photo au poing, tente de trouver le meilleur point de vue.

Les résultats sont très bons et vont nous permettre de montrer ce qui rend ce site important : l’ampleur et la qualité de l’occupation de l’espace. C’est un magnifique site archéologique mais aussi un lieu de mémoire, tel qu’il en existe peu.

Dessin : Sylvain SAVOIA


L’inventaire et les dernières photographies d’objets sont faits dans la matinée. Près de 400 objets ont été portés sur l’inventaire, tous, bien entendu, n’ont pas le même intérêt, mais chacun d’eux ponctuent la vie « entre parenthèses » de nos esclaves. Les caisses et les cantines s’accumulent.

 
Vue complète du site
Crédit photo : Jean-François REBEYROTTE
 
 
  Vue du site sous un autre angle
Crédit photo : Jean-François REBEYROTTE

Plein d’enthousiasme, les élèves d’une classe de CM2 de Semoy, près d’Orléans, nous envoient une série de questions curieuses et pleines de fraîcheur, nous allons y répondre.

Nous attendons Yann Von Arnim qui doit venir de Maurice en début de semaine, le malheureux n’aura donc connu que la partie ingrate de la fouille.

La somme des efforts consentis reflue avec la détente et le sentiment d’arriver au terme de cette seconde aventure. Mais nous savons aussi que le dernier coup de collier sera rude. Car, dans l’enthousiasme de la découverte, nous avons ouvert un chantier considérable. Il va falloir manier la pelle sans l’aiguillon de la curiosité. Mais l’équipe est débordante d’énergie et n’est pas en reste de savoir faire.