Une troisième campagne en vue ?

Une troisième campagne en vue ?

 

Nouvelle tortue mise dans le filet pour la sauver
Crédit photo : Jean-François REBEYROTTE

 
Nouveau sauvetage à l’heure du petit déjeuner. Jean-Michel appelle à l’aide, une tortue s’est encore égarée et il faut mettre en place une nouvelle opération.

Cette fois, tout le monde est bien rodé et, en quelques instants, avec une vigueur retrouvée, la tortue s’ébat dans une mer bien plus agitée qu’il y a deux jours.

Le vent s’est en effet levé et les lames s’abattent violemment sur les plages. La houle charrie à nouveau le sable de la pointe nord. Chargée de sable, la mer prend une couleur turquoise et s’enroule comme une écharpe autour de la pointe.

Dans la matinée, les derniers décapages sont effectués, le site est bichonné en prévision des séances de photographie. Grand ménage tout autour, on retire piquets, bâches, fers à béton, un cocotier planté par les météos, qui se trouve tout près du site, a même eu droit à un traitement spécial : pour éviter que ses palmes ne gênent les séances de prise de vue, nous lui avons confectionné un magnifique chignon.

Le groupe électrogène principal a dû être stoppé ce matin, l’une de ses brides de fixation a lâché. Comme l’éolienne est elle aussi en avarie, nous passons sur le groupe de secours. Petit inconvénient, la tente et le bâtiment où loge l’équipe ne seront plus alimentés en électricité. Le frigo n’est plus alimenté non plus et, outre les boites de jus de fruits et autres boissons, nous y gardions, au « freezer », un oiseau mort, destiné au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Nous l’avons trouvé au pied de l’éolienne sans doute heurté par une des pales. Solution radicale : le frigo est chargé sur le tracteur, puis rapproché d’une prise de courant alimentée.

La pointe nord fort chahutée
Crédit photo : Max GUEROUT

C’est le moment des dernières observations, des dernières supputations. Nous tournons autour des vestiges en cherchant à leur arracher un dernier renseignement, une dernière évocation de la vie de nos abandonnés.

Comme d’habitude, si nous avons répondu à nombre de questions, d’autres, plus nombreuses et plus détaillées sont apparues qui vont nous poursuivre pendant longtemps. Tous se tournent vers moi et parlent déjà d’une troisième campagne.