La campagne 2008 suffira-t-elle ?

La campagne 2008 suffira-t-elle ?

L’air est si limpide que la pleine lune a illuminé toute la nuit.
Le spectacle est étrange, le sable blanc resplendit dans la nuit, seuls les veloutiers apparaissent en ombre chinoise.

Au petit matin, deux tortues sont encore sur la pointe nord, en train de redescendre, épuisées après leur ponte.
L’une d’elle a creusé quatre trous après avoir pondu dans un autre, ces trous servent à leurrer les prédateurs, quand je m’approche, elle est encore en train de creuser le quatrième avec ses nageoires arrières.
Elle est petite et relativement indifférente à ma présence, je la laisse terminer son périple terrestre.

Hier, nous avons trouvé deux bagues de tortues en fouillant le site, nous allons envoyer les numéros qui y sont inscrits à l’IFREMER, qui centralise les informations sur le suivi des tortues.

Après deux jours de vent d’ouest, la pointe nord s’est incurvée vers l’est, l’île ressemble à une amibe qui cherche à avancer en battant de la queue.

L'équipe terrestre
Crédit photo : -

Nous avons continué toute la journée à mettre au jour les murs pour mieux comprendre l’occupation du terrain.
Après l’établissement du plan, nous procédons à la mise à jour des travaux d’hier, chacun s’active.
Sans doute en référence à la date du 11 novembre, l’ensemble fait penser à un point fortifié.
Il est vrai qu’en creusant à la base des murs, nous avons creusé tout un réseau de tranchées en zig-zag du plus bel effet.
Nous avons presque fait la moitié du tour du bâtiment moderne construit au sommet de la butte de sable.

Faudra-t-il d’autres campagnes de fouille pour en faire le tour complet?
Il nous reste à dégager le haut de la butte, encombré de débris divers et de deux troncs de veloutiers.

On commence à parler de la venue de Yann Von Arnim, pour représenter la partie Mauricienne dans le projet.