Du satellite à la conque.

There are no translations available.

Du satellite à la conque ...

 
Vue d'ensemble du petit bâtiment
Crédit photo : Jean-François REBEYROTTE
 
Laurent Hoarau a fait des merveilles et notre liaison marche à nouveau, mais nous sommes un peu inquiets de  la voir survivre jusqu’à la fin.

Pendant que deux fouilleurs assistent Nick Marriner pour effectuer un relevé des couches sédimentaires dans la zone du four, tout le reste de l’équipe se concentre sur la zone de l’habitat des esclaves.

Après quelques déblaiements supplémentaires, une évidence nous apparaît tout à coup, il ne s’agit pas seulement d’un mur, mais d’un petit bâtiment tout entier dont l'intégralité de la structure a été conservée. Manque encore le mur du fond mais avec un peu de chance, il se trouve sous les déblais dans l’est de la zone où nous fouillons.
Vers l’ouest, il y a une porte que nous n’avons pas encore dégagée.

Le long d’une paroi, une carapace de tortue s’appuie sur le mur Sud. En déblayant le sol apparaissent bientôt : un grand plat d’au moins 50 cm de diamètre, lui aussi appuyé verticalement contre le mur Nord, il semble être en étain, car il est de couleur grisâtre et sa base semble dégradée, tout à côté se trouve un croc en fer et trois hameçons, deux très gros, mesurant près de 15 cm de long, et un plus petit.

Apparaît, presque aussitôt, un autre grand plat en étain posé à plat sur le sol et au milieu un grand bol du même métal. Le grand plat semble très dégradé, seule subsiste l’aile du plat. Le bol est en meilleur état. Nous sommes à la limite de la zone de fouille et le sable tombe de la paroi qui surplombe les objets. Nous recouvrons le tout de sable et décidons de dégager la zone voisine, pour localiser le mur du fond et travailler plus sereinement au dégagement des objets. La zone est encombrée de gros veloutier qu’il faut couper, et dont les racines parcourent le sous sol.

 
  Détail des récipients de cuivre et du triton
Crédit photo : Max GUER

L’heure du déjeuner (et de la sieste) interrompt le travail.

Dès le début de l’après-midi le mur du fond est dégagé, le bâtiment mesure 2,4 m de long sur 1,6 m de large, les mur sont épais d’environ 1 m et soigneusement construit, ils sont conservés sur une hauteur d’environ 60 à 70 cm.

Le dégagement intérieur reprend et nous allons de surprise en surprise lorsque apparaissent successivement six récipients en cuivre empilés les uns dans les autres. Le dernier contient un grand coquillage : un triton  (conque) d’une vingtaine de cm. Un autre grand plat en étain posé à plat sur le sable et un autre récipient en cuivre.Ce petit bâtiment servait donc au rangement des ustensiles de cuisines et aux objets précieux.
Il laisse une impression d’ordre paisible.