Tortues et monticules

- Tortues et monticules -

 Traces laissées par le passage d'une tortue
 Crédit photo : Jean-Marie de Bernardy de Sigoyer

Un peu avant le lever du soleil, il faut aller sur la pointe de l’île, là où s’étire vers le nord une longue langue de sable.

Des traces encore fraîches sont imprimées dans le sable, les dernières tortues se déhalent lourdement, épuisées par leur ponte nocturne. Elles rament de leurs pattes avant pendant quelques mètres, s’immobilisent pour rassembler leurs forces puis repartent pour un nouvel effort, massives et silencieuses.
Des dizaines de chevaliers picorent autour d’elles les algues jetées par la mer sur la plage.

 Une tortue en plein effort
 Crédit photo : Jean-Marie de Bernardy de Sigoyer

Le disque du soleil apparaît au ras de l’eau à l‘est, les tortues doivent se hâter de gagner la mer protectrice; celles d’entre elles, trop épuisées ou désorientées pour rejoindre la mer avant le jour, mourront sous les ardeurs du soleil. Leurs carapaces blanchies ponctuent le tour de l’île, souvent recouvertes d’un monticule de blocs de corail.

L’équipe à terre est aujourd’hui encore déçue, l’un des monticules très régulier que nous appelions déjà une « sépulture » (en laissant toutefois les guillemets), n’a rien livré.
Nous sommes perplexes car sous les blocs de corail soigneusement disposés nous ne trouvons qu’un grès de plage (beach rock) agglomérant des blocs de corail.
Ce sable aggloméré est-il capable de se former en une centaine d’années ? Nous avons posé la question via Internet à un géologue de l’INRAP...

 Marquage toujours aussi difficile
 Crédit photo : Jean-François Rebeyrotte

Les plongeurs continuent le difficile travail de marquage et de mesure dans une mer agitée qui rend le moindre geste très pénible, passer à côté d’un objet est chose aisée mais s’y maintenir pour prendre une mesure est un véritable jeu de foire tant la houle et le ressac sont violents.
Cependant, tout s’ordonne progressivement et un plan du site s’élabore peu à peu.

L’après-midi est consacré à préparer l’embarcation pneumatique à une intervention. Installée au bord de l’eau, elle est prête, en cas de besoin, à porter secours aux plongeurs.