Le temps de recouvrir les fouilles est arrivé


Le carnet de la mission 2010 [ordre chronologique]

Thumbnail image Anniversaire de Bako  

Pour le travail de rebouchage nous avons modifié nos horaires, évitant ainsi la canicule. Nous commençons le travail à 07h00 et nous le prolongeons jusque 10h30. L’après-midi, nous travaillons de 16h00 à 18h00. Il est vrai qu’en regardant la météo de métropole, cela doit sembler un peu surréaliste de nous entendre nous plaindre de la chaleur.

Le travail de rebouchage va bon train, pelles et brouettes suffisent pour le moment. Cet après-midi, Bako est aux fourneaux. Ainsi libérée, Zineb en profite pour manier la pelle avec maestria.

Thomas travaille toujours sur ce que nous appelons le bâtiment 4, le premier mis au jour cette année et qui nous pose beaucoup de problèmes. Il semble avoir été modifié, peut-être plusieurs fois et nous peinons à retrouver, d’une part son état initial et, d’autre part les séquences successives d’édification, ce qui n’est pas simple sachant que les murs sont montés sans mortier. Thomas avance avec prudence, relevant tous les états successifs pour ne pas manquer une observation capitale.

Nous trouvons à nouveau deux petits tessons de céramique chinoise, dont un fragment de couvercle d’une théière.

Nous discutons sur l’opportunité ou non de laisser en place les deux magnifiques clous ayant probablement servis d’enclumes, trouvés en l’état dans le bâtiment 5. Jean-François voudrait les récupérer pour pouvoir les faire figurer dans une future exposition, mais la difficulté des traitements de conservation du fer pose le problème de leur capacité à conserver l’aspect actuel de ces clous.

Les activités de fouille étant à présent de plus en plus limitées, il est temps de parler petit à petit de nos conditions de vie quotidienne, ainsi une photo de l’anniversaire de Bako montre une partie de la tablée dans la « salle à manger » de la station, avec vue sur la mer et le dispositif de ventilation naturelle.